Passer au contenu principal

Le secteur bancaire va muter

Les nouvelles technologies pourraient entraîner une transformation en profondeur du secteur bancaire, selon le président d'UBS, Axel Weber.

Axel Weber anticipe un bouleversement du secteur bancaire.
Axel Weber anticipe un bouleversement du secteur bancaire.
Keystone

A l'avenir, les banques centrales émettront leurs propres crypto-monnaies, anticipe le président du conseil d'administration d'UBS, Axel Weber. Cela pourrait dans un premier temps être le cas en Asie. Les technologies informatiques pourraient changer le secteur bancaire.

Les technologies à la base des crypto-monnaies, celles liées à l'intelligence artificielle et d'autres encore pourraient entraîner une transformation en profondeur du secteur bancaire, a expliqué jeudi M. Weber lors d'une conférence au «Swiss Finance Institute» à Zurich. L'intelligence artificielle et les bases de données permettent par exemple à Amazon de déterminer les articles qu'un client est susceptible de commander.

Or «les banques disposent probablement des plus importantes banques de données», a poursuivi l'ex-banquier central allemand. Mais les établissements financiers font actuellement preuve de retenue dans leur utilisation, probablement aussi à raison. En effet, le client ne doit pas avoir l'impression d'être surveillé par sa banque.

Scepticisme face au bitcoin

Toujours dans le domaine technologique, M. Weber a cependant affiché son scepticisme face au bitcoin. Cette monnaie virtuelle ne présente pas de valeur intrinsèque et n'est par conséquent pas adaptée comme placement de valeur. En tant que moyen de transaction virtuel, le bitcoin dispose cependant d'avantages sur le numéraire traditionnel, a-t-il reconnu.

Revenant sur les déclarations la veille du directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, selon lequel 30% des emplois bancaires pourraient disparaître avec l'arrivée des nouvelles technologies, M. Weber a assuré qu'«UBS va continuer à croître», soulignant toutefois que les employés ne devaient pas s'attendre à exercer leur métier de la même manière dans dix ans.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.