Le secteur bancaire va muter

InformatiqueLes nouvelles technologies pourraient entraîner une transformation en profondeur du secteur bancaire, selon le président d'UBS, Axel Weber.

Axel Weber anticipe un bouleversement du secteur bancaire.

Axel Weber anticipe un bouleversement du secteur bancaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'avenir, les banques centrales émettront leurs propres crypto-monnaies, anticipe le président du conseil d'administration d'UBS, Axel Weber. Cela pourrait dans un premier temps être le cas en Asie. Les technologies informatiques pourraient changer le secteur bancaire.

Les technologies à la base des crypto-monnaies, celles liées à l'intelligence artificielle et d'autres encore pourraient entraîner une transformation en profondeur du secteur bancaire, a expliqué jeudi M. Weber lors d'une conférence au «Swiss Finance Institute» à Zurich. L'intelligence artificielle et les bases de données permettent par exemple à Amazon de déterminer les articles qu'un client est susceptible de commander.

Or «les banques disposent probablement des plus importantes banques de données», a poursuivi l'ex-banquier central allemand. Mais les établissements financiers font actuellement preuve de retenue dans leur utilisation, probablement aussi à raison. En effet, le client ne doit pas avoir l'impression d'être surveillé par sa banque.

Scepticisme face au bitcoin

Toujours dans le domaine technologique, M. Weber a cependant affiché son scepticisme face au bitcoin. Cette monnaie virtuelle ne présente pas de valeur intrinsèque et n'est par conséquent pas adaptée comme placement de valeur. En tant que moyen de transaction virtuel, le bitcoin dispose cependant d'avantages sur le numéraire traditionnel, a-t-il reconnu.

Revenant sur les déclarations la veille du directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, selon lequel 30% des emplois bancaires pourraient disparaître avec l'arrivée des nouvelles technologies, M. Weber a assuré qu'«UBS va continuer à croître», soulignant toutefois que les employés ne devaient pas s'attendre à exercer leur métier de la même manière dans dix ans. (ats/nxp)

Créé: 04.10.2017, 18h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.