Serge Gaillard ne craint pas une récession

Politique monétaireLe directeur de l'Administration fédérale des finances anticipe toutefois une croissance économique très faible et un chômage en hausse.

Serge Gaillard, le directeur de l'Administration fédérale des finances, prédit une récession si «le taux de change reste à la parité sur le long terme».

Serge Gaillard, le directeur de l'Administration fédérale des finances, prédit une récession si «le taux de change reste à la parité sur le long terme». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les perspectives économiques de la Suisse vont s'aggraver «radicalement» si l'euro se maintient de manière durable sous 1,10 franc, estime le directeur de l'Administration fédérale des finances, Serge Gaillard. Il ne craint toutefois pas une récession.

Si le taux de change reste longtemps à moins de 1,1 franc ou même à la parité, la Suisse doit compter, malgré les bonnes conditions économiques mondiales, «sur une croissance économique très faible et un chômage en hausse», explique M. Gaillard dans une interview diffusée dimanche par Zentralschweiz am Sonntag.

La Confédération ne doit pas intervenir

Les perspectives demeurent positives avec un cours à 1,15 franc pour un euro, affirme le haut fonctionnaire. Une récession ne se produira, selon lui, que si «le taux de change reste à la parité sur le long terme».

«Si le cours de l'euro devait se maintenir pendant longtemps à un franc, les conséquences seraient dramatiques». Mais «je suis convaincu que la BNS fera tout son possible pour stabiliser l'économie», relève M. Gaillard.

Le directeur de l'Administration fédérale des finances ne juge pas non plus judicieux que la Confédération vienne en aide à l'économie. «Les discussions sur la dernière hausse du franc ont clairement montré que les problèmes de taux de change ne peuvent être résolus ni par des programmes conjoncturels, ni avec des subventions», précise Serge Gaillard, qui prône à la place des mesures politiques monétaires. (smk/ats/nxp)

Créé: 18.01.2015, 08h08

Articles en relation

Widmer-Schlumpf prête à discuter de baisses d'impôts

Politique monétaire La ministre des finances se montre confiante dans la capacité de réaction de l'économie et des entreprises suisses. Plus...

Suisse Tourisme sous le choc après la décision de la BNS

Politique monétaire L'organisation faîtière craint une baisse importante des nuitées, surtout de la part de clients provenant de l'Allemagne et des Pays-Bas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.