Le «shutdown» est indolore pour nos entreprises

SuissePour l'instant, les conséquences du «shutdown» aux Etats-Unis ne se font pas encore sentir sur les entreprises exportatrices suisses.

La Maison-Blanche.

La Maison-Blanche. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le pays connaît pourtant le plus long épisode de paralysie gouvernementale de son histoire, ayant battu vendredi le record de 21 jours de l'ère Clinton. La mise en sommeil d'une partie des services fédéraux américains touche environ 800'000 fonctionnaires depuis le 22 décembre.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) indique que les activités liées à la sécurité (surveillance des frontières, armée, sécurité aérienne, douanes) sont exclues de cette paralysie du gouvernement américain. «Les effets sur les activités d'exportations des entreprises suisses aux Etats-Unis devraient dans un premier temps être limités, bien que des retards soient signalés. Les opérations de dédouanement sont déjà plus longues», souligne Fabian Maienfisch, porte-parole du Seco à AWP.

Il ajoute toutefois que si la mise en sommeil des services fédéraux devait se prolonger, de nouvelles perturbations pourraient avoir lieu, touchant l'économie américaine puis les exportateurs suisses à leur tour.

Des entreprises confiantes

Du côté de Novartis, un porte-parole a précisé à AWP que «pour le moment, il n'y a pas d'impact sur nos demandes ou notre travail avec l'agence américaine des médicaments (FDA). Nous restons en relations étroites avec la FDA et évaluons tous nos projets si le 'shutdown' devait se prolonger à long terme».

Le chimiste de Muttenz, Clariant, également implanté dans plusieurs Etats américains, confirme de son côté que son «réseau de production répond et continuera de répondre à la demande locale. Nous n'avons jusqu'à présent pas vu d'impact négatif sur nos activités».

A Genève, la Chambre de commerce, d'industrie et des services qui regroupe 2400 entreprises «n'a pas reçu de demande liée au shutdown».

Pour la Suisse, les Etats-Unis représentent un client important. Parmi les secteurs porteurs se trouvent les produits pharmaceutiques mais aussi l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM), qui affiche un taux d'exportation de 79%. En 2017, les ventes de produits suisses à l'étranger avaient atteint un niveau record de 220 milliards de francs ( 4,7%). La progression du continent nord-américain a reposé sur les Etats-Unis ( 7%) qui ont affiché un niveau jamais atteint de 34 milliards de francs.

Pour Thomas Costerg, économiste senior chez Pictet, «le shutdown rappelle que l'administration américaine fait preuve de volatilité qui pourrait se confirmer au niveau commercial. Il y a une épée de Damoclès et cet épisode le rappelle». Il souligne par ailleurs que la Chambre de commerce américaine a pressé les membres du Congrès et l'administration Trump à mettre fin au «shutdown» qui porte préjudice à l'économie du pays. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2019, 15h33

Articles en relation

Aux USA, le dur impact économique du shutdown

Etats-Unis La fermeture partielle des administrations fédérales coûte 1,2 milliard de dollar par semaine à l'économie américaine. Plus...

Le «shutdown» le plus long de l'histoire

Etats-Unis Trump ne compte pas appliquer rapidement la procédure d'urgence nationale face au «shutdown» qui vient de battre un record. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...