Le smartphone pliable de la famille Escobar

EconomieLe frère du célèbre baron de la drogue lance le téléphone portable pliable le moins cher du marché.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous cherchez un cadeau de Noël hors norme? Le smartphone vendu par Escobar Inc pourrait faire l’affaire. C’est la chaîne CNN qui a débusqué le lièvre: le frère aîné du célèbre narcotrafiquant Pablo Escobar lance un téléphone mobile pliable hyper bling bling.

Le frère, c’est Roberto Escobar, la septantaine, qui se définit lui-même sur son site de vente en ligne comme étant «cofondateur, ancien comptable et chef des assassinats du cartel de Medellín». On peut y voir son portrait, en mode photo maton. L’œil droit portant les stigmates de la lettre piégée qui l’a laissé à moitié aveugle et à moitié sourd. C’était en 1993, la missive a explosé près de son visage alors qu’il purgeait une peine de 10 ans prison pour des délits liés au trafic de cocaïne. La même année, son frère est abattu par des tireurs d’élite appartenant à la police et à l’armée colombienne.

Voilà pour le passé. Le monsieur fait aujourd’hui dans le smartphone branché. L’Escobar Fold 1 a de la gueule. Le doré domine. Pliable comme le Galaxy Fold commercialisé par le géant Samsung, il est vendu à un prix pour le moins attractif: 349 dollars (idem en francs suisses) peut-on lire sur le site d’Escobar Inc, alors qu’il faut débourser plus de 2000 francs pour acquérir un smartphone coréen.

Il veut concurrencer Apple

Si les spécialistes de la technologie ne crient pas au génie, la critique reste douce. L’appareil est en fait un modèle FlexPai du fabricant chinois Royole, lancé en 2018 à plus de 1000 dollars. «Escobar Inc est beaucoup plus proche d’un prix en accord avec les qualités du produit», souligne le site les Numériques. Tout n'est pas rose pour autant. «L'écran qui se replie vers l'extérieur, semble grandement exposé et la qualité de la charnière laisse à désirer.» Reste que cela en fait le smartphone pliable le moins cher du marché.

Roberto Escobar se rêve en concurrent d’Apple. «Nous avons très rapidement compris que si nous arrivions à fabriquer un bon téléphone pliable à un prix raisonnable, nous pourrions en vendre de nombreuses unités», souligne le directeur exécutif d'Escobar Inc, Olof Gustafsson, cité par CNN.

Le frangin du célèbre baron de la drogue a lancé la firme en 1984. Au travers de cette dernière, Roberto Escobar gère «toute la propriété intellectuelle relative à Pablo Escobar, comme les droits d’auteur, les marques de commerce et tous les autres droits.» Presque un cadeau.

Créé: 13.12.2019, 18h58

Articles en relation

Le bunker de luxe de Pablo Escobar détruit à l'explosif

Colombie Les autorités de Medellin ont dynamité vendredi un ancien fortin du narco-trafiquant, un peu plus de 25 ans après sa mort. Plus...

Un bar «à la gloire» d'Escobar fait polémique

Paris Un nouveau bar de nuit à la gloire du narcotraficant Pablo Escobar, au centre de Paris, indigne la communauté colombienne. Plus...

Un musée dédié à Pablo Escobar fermé à Medellin

Colombie Un musée dédié à l'ancien baron de la drogue, tenu par son frère, a été fermé par la ville de Medellin, en Colombie. Plus...

Le fils d'Escobar se plaint d’acharnement judiciaire

Argentine Il y a un mois, le fils du colombien Pablo Escobar, a été mis en examen en Argentine pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogue. Plus...

Un ex-tueur d'Escobar fait de la pub pour un village

Espagne Un assassin de l'ancien baron de la drogue colombien a provoqué un tollé après avoir assuré la promotion d'une commune andalouse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.