Soixante licenciements chez Gilbert Petit-Jean

HorlogerieLes ateliers Gilbert Petit-Jean aux Brenets (NE) ont finalement procédé lundi au licenciement de 60 personnes, soit 12 de moins qu'annoncé il y a un mois.

Les ateliers horlogers Gilbert Petit-Jean aux Brenets (NE).

Les ateliers horlogers Gilbert Petit-Jean aux Brenets (NE). Image: GOOGLE MAPS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les ateliers d'horlogerie Gilbert Petit-Jean aux Brenets (NE) ont finalement procédé lundi à 60 licenciements. Le chiffre de 72 (sur 207 employés) avait été initialement évoqué fin octobre.

La période de consultation a permis de limiter l'ampleur des mesures, pour aboutir jeudi dernier à la signature d'un plan social jugé bon. «Il s'agit d'un des meilleurs que nous ayons jamais vus», souffle Francisco Pires, secrétaire général d'Unia Neuchâtel pour l'industrie, partenaire de la négociation contacté par l'ats.

La longévité au sein de l'entreprise, l'âge et la charge d'enfants sont notamment pris en compte. L'entreprise brenassière avait anticipé des temps plus difficiles, provisionnant pour un éventuel coup dur. Les personnes touchées par le «dégraissage» seraient les premières réengagées en cas de reprise, précise Francisco Pires.

Solidarité inter-entreprises

Sur les 60 licenciés, trois, proches de la retraite, se sont portés volontaires. Une vingtaine pourraient en outre être embauchés dans d'autres entreprises de la région - «mais ce sera à eux de faire leurs preuves», glisse Philippe Petit-Jean, patron de la société familiale, soulignant le geste de solidarité des autres fabricants.

Des clients se sont en outre manifestés pour donner plus de travail à l'entreprise sous-traitante, qui assure des capacités d'assemblage à de nombreux fabricants de mouvements mécaniques. Cela a aussi permis de sauver plusieurs postes.

Les ateliers Petit-Jean avaient expliqué cette mesure par le conflit ukrainien, la chute du rouble, la situation au Moyen-Orient, la baisse de la croissance chinoise, l'arrivée des montres connectées et l'abandon du taux plancher. La baisse des volumes a d'importantes conséquences pour l'entreprise, avait-elle encore indiqué. (ats/nxp)

Créé: 16.11.2015, 10h50

Articles en relation

Nouvelles suppressions d'emplois dans l'horlogerie

Canton de Neuchâtel Les mauvaises nouvelles se suivent dans le secteur horloger. Prototec et de La Joux-Perret, à La Chaux-de-Fonds, annoncent à leur tour des licenciements. Plus...

Gilbert Petit-Jean va licencier 72 personnes

Canton de Neuchâtel Le recul des exportations dans le secteur de l'horlogerie fait une victime aux Brenets (NE). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...