S&P rétrograde les Pays-Bas à «AA+»

NotationLes Pays-Bas perdent leur «AAA». L'agence de notation Standard and Poor's a rétrogradé sa note d'un cran à «AA+» en raison de faibles perspectives de croissance.

Standard and Poor's a abaissé la note des Pays-Bas.

Standard and Poor's a abaissé la note des Pays-Bas. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Pays-Bas ont quitté vendredi le club fermé des pays disposant de la meilleure note auprès des trois plus grandes agences de notation. Standard & Poor's a abaissé la note néerlandaise à long terme, évoquant la faiblesse des perspectives de croissance du pays. Mais elle a relevé les notes de Chypre et de l'Espagne.

Le triple A des Pays-Bas auprès de S&P est devenu un «AA+» avec perspective «stable». Les deux autres grandes agences de notation, Fitch et Moody's, créditent encore le pays de leur triple A.

«Les perspectives de croissance des Pays-Bas sont désormais plus faibles que ce que nous anticipions auparavant, et la tendance du taux de croissance du PIB réel par habitant est inférieure à celle de ses pairs bénéficiant des mêmes niveaux élevés de développement économique», a expliqué l'agence S&P.

S&P a estimé que le fait que les «perspectives économiques soient moins prometteuses va compliquer la tâche du gouvernement pour atteindre ses objectifs budgétaires». L'économie néerlandaise était timidement sortie de la récession au troisième trimestre de l'année, avec une croissance de 0,1% en glissement trimestriel. En glissement annuel, le PIB s'était toutefois contracté de 0,6%.

Consensus politique

Rappelant que le gouvernement néerlandais est engagé dans de vastes coupes budgétaires, l'agence a salué «le consensus politique en faveur de la maîtrise de la dette publique et des déficits».

Mais, a-t-elle souligné, «lorsque le gouvernement réduit ses dépenses, cela pèse généralement sur la croissance». «La forte contribution des exportations à la croissance n'a pas été suffisante pour contrebalancer une économie locale faible». S&P a en outre pointé du doigt, entre autres, une dette des ménages en hausse et des prix immobiliers en baisse.

«C'est bien sûr décevant que cette notation soit revue à la baisse, mais je ne m'attends pas à d'effet substantiel sur les taux d'emprunt», a réagi le ministre néerlandais des Finances Jeroen Dijssebloem, qui est aussi le président de l'Eurogroupe. «On voit que le marché a déjà anticipé et les Pays-Bas restent un des pays les plus solvables du monde», a-t-il ajouté.

Bonne note pour l'Espagne...

S&P a par ailleurs amélioré la perspective de la note espagnole, estimant que l'Espagne bénéficie actuellement d'une reprise économique progressive, grâce notamment aux exportations, associée à une série de réformes budgétaires et structurelles, ainsi qu'aux mesures mises en œuvre par la zone euro.

Cette notation est dévoilée au lendemain de chiffres montrant que l'Espagne est sortie au troisième trimestre de la récession dans laquelle elle était plongée depuis deux ans, avec une croissance de 0,1% du PIB.

... et pour Chypre

Quant à Chypre, sa note «CCC » est devenue «B-» avec perspective «stable», S&P estimant que les risques immédiats pesant sur la mise en oeuvre des réformes du pays se sont réduits.

Selon l'agence, le risque de non remboursement de la dette en temps et en heure et en totalité «semble avoir diminué».

La Suisse dans le top 7

Seuls 10 pays dans le monde, dont 7 en Europe, conservent désormais le Graal du triple A, la note optimale attribuée par les trois grandes agences de notation Standard & Poor's, Fitch et Moody's.

Parmi eux, sept pays bénéficient d'une perspective «stable» sur la situation de leur dette souveraine notée par les trois agences: la Suisse, la Suède, la Norvège, le Danemark, l'Australie, le Canada et Singapour.

Les trois autres, l'Allemagne, le Luxembourg et la Finlande, voient leur triple A menacé d'une perspective «négative», attribuée par au moins une des trois agences. (afp/ats/nxp)

Créé: 29.11.2013, 07h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.