Subprimes: un accord à 230 millions pour l'UBS

Etats-UnisLe numéro un bancaire suisse a trouvé mercredi une entente avec la justice new-yorkaise suite aux ventes de crédits toxiques.

Le bâtiment UBS sur Park Avenue à New York.

Le bâtiment UBS sur Park Avenue à New York. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le numéro un bancaire helvétique UBS a trouvé un accord incluant une pénalité de 230 millions de dollars avec les autorités judiciaires new-yorkaises. Celles-ci l'accusaient de pratiques «fallacieuses» lors de la vente de crédits immobiliers toxiques «subprimes».

Dans un communiqué diffusé mercredi, le procureur de l'Etat de New York, Eric Schneiderman, affirme qu'UBS a reconnu avoir enjolivé la qualité de produits financiers RMBS vendus à des investisseurs avant la crise.

Les RMBS sont des titres financiers adossés à des prêts hypothécaires risqués que des grandes banques ont vendu à des grands investisseurs et d'autres établissements financiers de petite et moyenne tailles. Les défauts de paiements des ménages ayant contracté les emprunts ont conduit à une cascade de charges et provisions dans le secteur financier mondial et, au final, à la crise de 2008.

Toujours des stigmates

«Des années après, les New-Yorkais ne sont toujours pas complètement remis de l'effondrement du marché immobilier», a déclaré mercredi M. Schneiderman, expliquant que la valeur des maisons a plongé dans certains endroits, tandis que les propriétés vides s'accumulent dans d'autres zones de l'Etat.

L'accord, qui va éviter des poursuites judiciaires à UBS, comprend 41 millions de dollars (38,8 millions de francs) pour l'Etat de New York et 189 millions en différentes aides pour les habitants de l'Etat.

UBS s'est en outre engagée à s'attacher les services d'un cabinet d'audit indépendant, qui va informer les autorités des progrès de l'établissement pour ce qui est de ses pratiques. «Avec cet accord, nous avons résolu un ancien litige des années 2006 et 2007 concernant les RMBS, qui était entièrement couvert par des provisions», a précisé à l'ats un porte-parole d'UBS.

La banque helvétique est la septième institution financière, et la deuxième en deux semaines, à trouver un accord avec les services de M. Schneiderman dans ce dossier des RMBS. Le montant total des pénalités financières infligées par le procureur s'élève désormais à plus de 3,93 milliards de dollars. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2018, 18h54

Articles en relation

AIG n'est plus considéré groupe à risque

Crise des subprimes Le Trésor américain a retiré vendredi de la liste des groupes à risque le groupe AIG, au centre de la crise des subprimes de 2008. Plus...

Dette des ménages: le record de 2008 dépassé

Etats-Unis La dette des ménages est plus élevée qu'au moment du déclenchement de la crise financière des subprimes. Plus...

Credit Suisse versera 400 millions de dollars

Crise des subprimes La banque a passé un accord avec un régulateur américain, qui l'accusait d'avoir vendu délibérément des produits financiers risqués entre 2005 et 2007. Plus...

Confirmation de l'amende infligée à Credit Suisse

Crise des subprimes Le numéro deux bancaire suisse avait annoncé être parvenu à un accord de principe avec le département de la Justice américain (DoJ). Plus...

Deutsche Bank réduit les bonus pour payer l'amende

Crise des subprimes Deutsche Bank a annoncé mercredi qu'il allait réduire les bonus pour un quart de ses salariés en 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.