Passer au contenu principal

La Suisse n'expulsera pas ses banquiers

La Constitution fédérale est très claire: la Suisse n'expulse pas ses concitoyens affirme le DFJP . Les Etats-Unis maintiennent toutefois la pression sur les banques suisses.

Carl Levin (gauche) et John McCain (droite), qui président la sous-commission permanente du Sénat pour les enquêtes, ne lâchent pas les banques suisses.
Carl Levin (gauche) et John McCain (droite), qui président la sous-commission permanente du Sénat pour les enquêtes, ne lâchent pas les banques suisses.
Keystone

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) n'a pas attendu trop longtemps pour répondre aux sénateurs américains Carl Levin et John McCain qui voulaient que soient extradés les banquiers suisses qui ont aidé à frauder le fisc de leur pays.

«La Constitution fédérale mentionne dans l'article 25 paragraphe 1 que les Suisses et les Suissesses ne peuvent être expulsés du pays et ne peuvent être remis à une autorité étrangère que s'ils y consentent», a rappelé la porte-parole Ingrid Ryser. «Il n'y a aucune exception possible.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.