La Suisse provoque une tempête financière

Politique monétaireLa Banque nationale suisse a bouleversé le marché ce jeudi en supprimant le taux plancher de 1,20 franc pour un euro.

La BNS a aboli jeudi 15 janvier le cours plancher de la monnaie suisse face à l'euro.

La BNS a aboli jeudi 15 janvier le cours plancher de la monnaie suisse face à l'euro. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'euro baissait face au dollar jeudi 15 janvier, tombant un temps à un plus bas en onze ans, un effet collatéral de sa débâcle face au franc suisse après que la Banque nationale suisse (BNS) a bouleversé le marché en supprimant son taux plancher.

Vers 20 heures, la monnaie unique européenne valait 1,1629 dollar, contre 1,1782 dollar mercredi vers 23 heures. L'euro est tombé vers 17heures à 1,1568 dollar, son niveau le plus faible depuis mi-novembre 2003.

La devise européenne baissait également face à la monnaie nippone, à 135,40 yens, contre 138,30 yens mercredi. Le dollar, aussi, reculait face à la devise japonaise, à 116,43 yens contre 117,39 yens la veille.

«Une nouveauté monumentale pour le marché»

La BNS a aboli jeudi le cours plancher de la monnaie suisse face à son homologue européenne, fixé jusqu'alors à 1,20 franc suisse pour un euro, et a ainsi brusquement supprimé l'axe principal de sa politique monétaire depuis plus de trois ans.

Cette décision «est une nouveauté monumentale pour le marché des changes», a souligné Christopher Vecchio, de Daily FX. «Il suffit de dire que c'est entièrement une surprise pour la plupart - si ce n'est tous - les acteurs du marché.»

Après l'annonce de la BNS, l'euro est tombé dans la matinée à son niveau le plus faible face au franc suisse depuis l'introduction de la monnaie unique en 1999, à 0,8517 franc pour un euro, contre 1,2010 auparavant.

L'euro «encore privé d'un soutien»

La monnaie unique a ainsi franchi pour la première fois le seuil de parité d'un euro pour un franc suisse, au-dessus duquel elle parvenait de nouveau à se hisser vers20 heures, à 1,0272 franc.

«Avec la BNS, l'euro a perdu l'un de ses principaux acheteurs et est donc encore privé d'un soutien», a remarqué David Solin de Foreign Exchange Analysis, soulignant que la banque centrale suisse acquérait de façon massive des devises européennes pour maintenir son taux plancher.

«De plus, cette décision laisse penser que la BNS est au courant que la Banque centrale européenne (BCE) fera des annonces très importantes lors de sa réunion de politique monétaire de jeudi prochain, et qu'elle veut vite sortir du jeu», a-t-il ajouté.

Le dollar, principal bénéficiaire

En effet, les cambistes s'attendent déjà à ce que la BCE annonce la semaine prochaine la mise en place d'un programme de rachats d'actifs, dont des dettes souveraines, pour stimuler l'activité économique, ce qui aurait pour effet collatéral de diluer la valeur de la devise associée.

En ce qui concerne les effets de la décision de la BNS sur le billet vert, «il semble que le dollar va être le principal bénéficiaire, avec l'or, car les investisseurs vont de nouveau se tourner vers des valeurs refuge les plus sûres», a jugé Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

A plus court terme, la monnaie américaine «est soutenue par les chiffres du jour» aux Etats-Unis, a jugé Omer Esiner, de Commonwealth Foreign Exchange, citant notamment une hausse de l'activité manufacturière de la région de New York en janvier.

Hausse spectaculaire du franc face au billet vert

Vers 20 heures, la livre britannique montait face à la monnaie unique européenne, à 76,64 pence pour un euro, atteignant même vers 17 heures 76,27 pence, son niveau le plus fort depuis mi-mars 2008. La livre sterling baissait face au dollar, à 1,5174 dollar pour une livre.

Comme face à l'euro, la devise suisse montait fortement face au billet vert, à 0,8837 franc suisse pour un dollar, atteignant même vers 11 heures 0,7406 franc suisse, son niveau le plus fort depuis août 2011.

L'once d'or a terminé à 1.258 dollars au fixing du soir - avant de monter sur le marché au comptant vers 17 heures à 1.266,98 dollars, son plus haut niveau depuis le 8 septembre - contre 1.235 dollars mercredi soir. (afp/nxp)

Créé: 15.01.2015, 22h15

Articles en relation

Taux plancher: la Bourse suisse clôture en baisse

[EN DIRECT] Avec l'abandon du taux plancher, la BNS a rendu les armes, estime l'économiste Thomas Straubhaar. Le franc s'échangeait vendredi autour de la parité avec l'euro, soit 1 euro = 1 franc. Plus...

La BNS change de cap et abolit le taux plancher

Politique monétaire A la surprise générale, la Banque nationale suisse a aboli avec effet immédiat le taux plancher de 1,20 franc pour un euro. Une décision inéluctable pour son président Thomas Jordan. Plus...

Le long combat de la BNS contre le franc fort

Politique monétaire La Banque nationale suisse (BNS) démarre ce jeudi 15 janvier un nouveau chapitre de sa lutte contre le franc fort. Elle s'appuie désormais que sur les taux négatifs. Plus...

Le franc suisse provoque la panique dans l'est de l'Europe

Devises Des dizaines de milliers de ménages en Croatie et en Pologne s'inquiètent du remboursent de leurs crédits immobiliers libellés en francs suisses. Plus...

Une «journée noire» à gauche, la droite satisfaite

Fin du taux plancher La Banque nationale suisse (BNS) abolit le taux plancher de 1,20 franc pour 1 euro. Une décision qui divise les partis politiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...