Les Suisses vont devoir payer plus d'impôts

Finances cantonalesLe budget de nombreux cantons va virer au rouge en 2013. La plupart devront lancer des paquets de mesures et hausser les impôts.

Les citoyens vont devoir passer à la caisse pour éponger les trous prévus dans les budgets de 2013.

Les citoyens vont devoir passer à la caisse pour éponger les trous prévus dans les budgets de 2013. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une majorité de cantons anticipent un trou dans leur budget 2013. Fribourg, Berne, St-Gall, Soleure, Shaffhouse et Thurgovie projettent des programmes d'assainissement. D'autres cantons, romands, seront tôt ou tard forcés de lancer leurs paquets de mesures.

"La décennie d'opulence budgétaire des cantons est bel et bien révolue", assure Alfred Rey, ex-délégué aux questions financières cantonales de l'Administration fédérale des finances, contacté par l'ats. "La tendance s'oriente à présent vers les paquets de mesures et les hausses d'impôts."

Dix-sept des 23 cantons ayant estimé leur budget 2013 prévoient des déficits représentant au total plus d'un milliard de francs. Genève (-278 millions), le Tessin (-198,5 millions), Zurich (-150 millions), Soleure (-134 millions) et Berne (-100 millions) sont les plus déficitaires. Les prévisions légèrement positives pour les bénéfices des six autres cantons n'atteignent pas 27 millions.

Paquets de mesures

"Pour de nombreux cantons, les mesures d'assainissement, entre économies de dépenses et augmentations de recettes, seront tôt ou tard inévitables", constate l'ex-délégué aux questions financières cantonales de l'Administration fédérale des finances.

En plus des effets négatifs induits par la crise de l'euro, la Banque nationale (BNS) a diminué l'an passé d'un milliard à 667 millions son soutien aux cantons, poursuit-il. Il s'agissait d'une condition pour pouvoir maintenir son taux plancher à 1,20 franc.

Sans compter que les cantons doivent à présent assumer de nouvelles charges importantes, soit le financement des hôpitaux et des soins pour personnes âgées. L'harmonisation du système pénal a aussi engendré de nouveaux postes coûteux dans le domaine de la justice.

Le temps des vaches maigres

"Les bonnes années sont passées", confie Christian Wanner (PLR/SO), président de la Conférence des directeurs cantonaux des finances. Son canton Soleure prévoit d'épargner entre 52 à 100 millions par an d'ici 2016, mais le Parlement doit encore se prononcer.

St-Gall, qui a adopté un paquet de mesures de 210 millions de francs et a annoncé une hausse des impôts de 10%, doit quand même puiser 110 millions dans ses réserves pour limiter à 23,8 millions le déficit 2013. Berne prévoit des coupes budgétaires à hauteur de 70 millions et a des positions très optimistes sur ses rentrées.

De son côté, Thurgovie projette une réduction des coûts de la santé et du personnel de 20 millions, le Parlement devant en trouver 20 autres dans d'autres secteurs. Idem pour le Tessin, qui veut économiser 94 millions en diminuant entre autres le salaire des fonctionnaires. Schaffhouse applique des mesures d'économies à hauteur de 25 millions afin de réduire son déficit à 24 millions.

Fribourg et le Valais exemplaires

Pour Alfred Rey, Fribourg et le Valais constituent des exemples de bonne gestion des comptes. Fribourg a présenté des mesures pour combler le déficit de 100 millions prévu en 2013 et le canton table à présent sur un excédent de 0,5 million. Le Valais, "dont le frein à l'endettement est le plus dur de Suisse", prévoit un bénéfice de 3 millions.

Crise de l'euro oblige, Genève table sur un déficit de 278 millions (-758 millions en 2012). La prochaine baisse des impôts pour les sociétés annoncée par le canton de Genève n'arrangera rien, "Vaud, Bâle-Ville et Zurich devant également suivre pour répondre aux exigences de l'OCDE sur les holdings", poursuit Alfred Rey.

Neuchâtel projette un déficit de 13,4 millions, le plus important depuis 20 ans, mais les effets du 'non' à Transrun n'ont pas encore été calculés.

Quand au canton de Vaud, il prévoit un excédent de 4 millions en 2013, puis un léger endettement au cours des années suivantes. Les finances du canton ont quitté le rouge depuis sept ans grâce au dynamisme de l'arc lémanique, mais l'Etat ne cesse de répéter qu'un paquet de mesures sera bientôt nécessaire.

"Comme Genève, ces cantons devront bientôt adopter à leur tour des mesures d'assainissement. Leurs budgets et perspectives ne sont pas enviables", relève Alfred Rey. "Les années d'or du canton de Vaud sont révolues, le Jura maintient difficilement son équilibre après avoir diminué sa charge fiscale et Neuchâtel demeure un canton très endetté (1'348 millions à fin 2013) malgré sa fiscalité élevée." (ats/nxp)

Créé: 18.10.2012, 07h48

Articles en relation

Les hausses d'impôts menacent partout

Finances cantonales Beaucoup de contribuables suisses vont devoir passer à la caisse ces prochaines années. Après des baisses d'impôts dans plusieurs cantons, il faut compter avec des hausses en raison des augmentations des dépenses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.