Sunrise plaide pour une privatisation totale de Swisscom

TéléphoniePour le président du conseil d'administration de Sunrise, la Suisse doit se doter d'une nouvelle législation en matière de télécommunications.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président du conseil d'administration de Sunrise, Dominik Koechlin, continue de plaider pour une privatisation complète de Swisscom. «Dans l'idéal, il serait préférable que Swisscom devienne une société privée afin d'assurer des mécanismes de régulation équitables pour tous», estime-t-il.

«Actuellement, ce n'est politiquement pas possible», déplore le président de Sunrise dans un entretien publié dans le supplément mensuel «Indices» de L'Agefi. Selon lui, la Suisse doit se doter d'une nouvelle législation en matière de télécommunications.

«En cas de conflit ou de différend commercial, il est difficile d'obtenir un arbitrage neutre des autorités fédérales», note Dominik Koechlin. Le président de Sunrise critique le fonctionnement de la Commission de la concurrence (COMCO), en particulier la lenteur des procédures.

«Une plainte déposée auprès de cet organisme peut rester dans un tiroir durant trois ans, puis il faut compter deux ans de procédures et encore un an ou deux pour une prise de décision. Swisscom peut ensuite recourir», explique le président du numéro deux helvétique des télécommunications, coté à la Bourse suisse depuis février dernier.

Juge et partie

A ses yeux, personne n'a réellement intérêt à changer cette situation, car Swisscom est propriété de la Confédération (à hauteur de 51%). «C'est un énorme problème pour nous. Nous devons patienter presque dix ans avant la décision définitive de la COMCO», souligne-t-il.

En outre, l'opérateur zurichois ne dispose pas du lobby très puissant de Swisscom à Berne. «Sunrise n'est pas suffisamment important pour influencer le jeu politique dans ce dossier», observe Dominik Koechlin.

«Actuellement, la Confédération est juge et partie. Elle a tous les rôles. Elle est propriétaire et cliente. En plus, elle est juge. Et personne ne peut s'y opposer», résume le président du conseil d'administration de Sunrise. (ats/nxp)

Créé: 20.04.2015, 11h16

Articles en relation

La guerre des tarifs en matière d'itinérance se poursuit

Téléphonie Sunrise réduit ses frais d'itinérance pour les Etats-Unis et le Canada. Plus...

Sunrise améliore ses résultats en 2014

Télécommunications Malgré une stabilité du nombre de ses clients, le numéro deux suisse des télécommunications a amélioré ses ventes et sa rentabilité. Plus...

Orange Suisse réduit les frais d'itinérance en Europe

Télécommunications Orange Suisse répond à l'offensive lancée le mois passé par Swisscom et Sunrise en matière de frais d'itinérance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...