Sunrise vend des mâts d'antenne

TéléphonieSwiss Towers, propriétaire de 2239 mâts d'antennes de télécommunications, a été cédée à un consortium mené par l'espagnol Cellnex Telecom pour 500 millions de francs.

Sunrise se déleste d'une partie de son parc d'antennes.

Sunrise se déleste d'une partie de son parc d'antennes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sunrise vend dans le cadre d'un partenariat stratégique sa filiale Swiss Towers, regroupant un portefeuille de 2239 mâts d'antennes de télécommunication en Suisse, à un consortium mené par l'espagnol Cellnex Telecom. La transaction, portant sur 500 millions de francs, doit permettre au numéro deux helvétique des télécoms de réduire sa dette.

Les autres membres du consortium sont Swiss Life Asset Managers, gestionnaire d'actifs de l'assureur Swiss Life, ainsi que Deutsche Telekom Capital Partners, responsable des placements de Deutsche Telekom, a indiqué mercredi Sunrise. L'opération est soumise aux autorités compétentes en matière de concurrence.

Fin janvier déjà, Sunrise avait confirmé qu'il étudiait une éventuelle cession de son infrastructure d'antennes. Les plans se sont rapidement concrétisés, puisqu'en mars, l'opérateur a regroupé 2239 mâts d'antennes de télécommunication localisés à travers le pays, ainsi que les contrats associés, au sein de la société Swiss Towers, en vue de faciliter la vente à venir.

Selon la feuille officielle suisse du commerce (FOSC) publiée mi-mars, Swiss Towers, entité juridique distincte sise à Zurich, est née le 2 mars de la séparation par Sunrise de ses activités de fourniture, gestion et maintenance des infrastructures passives du réseau mobile en Suisse. Il s'agit principalement «de l'acier et du béton», toutes les infrastructures actives du réseau mobile restant quant à elles en mains de Sunrise, précise ce dernier.

Moins d'endettement

Sur les produits de la vente, Sunrise compte utiliser 450 millions de francs de liquidités pour accélérer son désendettement et améliorer les perspectives de notation de crédit. Car le dauphin de l'opérateur historique Swisscom, coté à la Bourse suisse depuis février 2015, se doit de séduire les investisseurs.

Le solde doit permettre d'une part d'accélérer les investissements dans le réseau, les partenariats et les magasins dédiés à la fibre: à ce titre, une dépense unique de 30 millions de francs est budgétée en 2017. D'autre part, il s'agira de couvrir notamment les frais liés à l'opération.

Celle-ci aura un impact minimal sur le flux de trésorerie disponible, assure Sunrise. Par conséquent, l'opérateur maintient ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours entre 1,82 milliard à 1,86 milliard de francs. Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté est désormais anticipé entre 577 et 592 millions.

Accords de services

L'équipe de sept personnes travaillant au sein de Swiss Towers est maintenue, mais change d'employeur, a précisé à l'ats un porte-parole de Sunrise. La transaction a un effet rétroactif au 1er janvier.

Sa finalisation comporte par ailleurs des accords à long terme prévoyant que Sunrise fournisse certains services transitoires à Swiss Towers. En outre, le premier devra pouvoir, selon les besoins, agir en qualité de sous-traitant pour la construction de nouveaux mâts d'antennes de communication.

Globalement, Sunrise dispose d'un parc de 3600 mâts d'antennes, dont une partie partagée ou en location. Seuls les emplacements jugés optimaux se sont vu transférés à Swiss Towers, explique le porte-parole. A l'avenir, il est prévu d'évaluer ensemble les emplacements pour la construction de nouveaux sites destinés à une couverture régionale ou plus localisée.

Dividendes relevés

La transaction rejaillira sur les actionnaires, puisque la politique des dividendes a été adaptée à la hausse, «conforme à un profil financier et opérationnel plus fort». Une fois la vente sous toit, les actionnaires se verront proposer pour 2017 une fourchette cible de dividendes de 3,90 francs à 4,10 francs, soit une hausse de 17% à 23% par rapport à 2016.

«Nous sommes vraiment fiers d'être le premier opérateur suisse à entamer un tel partenariat», commente Olaf Swantee, patron de Sunrise, cité dans le communiqué. Au final, cette étape doit permettre de proposer sur le long terme la meilleure qualité de réseau, insiste l'opérateur.

Pour l'espagnol Cellmex, il s'agit également d'une première sur le sol helvétique, souligne-t-il dans un communiqué séparé. Le premier opérateur indépendant d'infrastructures de communication sans fil est présent en Espagne, en Italie, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Le groupe basé à Barcelone portera ainsi à plus de 23'000 le nombre de sites gérés en Europe.

La part de Cellnex au sein du consortium s'élève à 54%, celle de Swiss Life Asset Managers à 28% et celle de Deutsche Telekom Capital Partners à 18%. L'opération doit porter à 15 milliards d'euros (16,4 milliards de francs) son carnet de commandes, avec un EBITDA attendu autour de 37 millions d'euros de la part de Swiss Towers. (ats/nxp)

Créé: 24.05.2017, 12h28

Articles en relation

Sunrise a presque doublé le bénéfice net trimestriel

Téléphonie Pour l'ensemble de l'année, l'opérateur prévoit toujours un chiffre d'affaires entre 1,82 milliard et 1,86 milliard de francs. Plus...

Sunrise a renoué avec les chiffres noirs en 2016

Télécoms L'opérateur zurichois de télécommunications a dégagé un bénéfice net de 87 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.