Passer au contenu principal

Sunrise dans le vert au premier trimestre

L'opérateur zurichois a retrouvé les chiffres noirs au premier trimestre 2016.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Sunrise est revenu dans la zone bénéficiaire au premier trimestre 2016. L'opérateur zurichois a enregistré un bénéfice net de 7 millions de francs, contre une perte de 167 millions un an plus tôt. Plusieurs changements ont par ailleurs eu lieu à l'échelon directionnel.

«Cette amélioration s'explique principalement par la baisse des charges d'intérêts et la fin des charges extraordinaires ponctuelles liées à l'entrée en Bourse et au refinancement de la dette l'an passé», a indiqué jeudi le numéro deux suisse des télécommunications dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires a par contre reculé de 8,8% en glissement annuel à 446 millions de francs. Par secteur, seul l'internet fixe a connu une hausse des recettes ( 3 millions, à 52 millions de francs).

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté a progressé de 1,6%, pour venir se fixer à 140 millions, grâce à une politique d'optimisation des coûts, dans une dynamique de simplification et de numérisation, a commenté le groupe. La marge correspondante (sans hubbing) s'est élevée à 33,3%, contre 30,6% douze mois plus tôt.

Les analystes consultés par l'agence financière awp tablaient en moyenne sur un gain de 4,1 millions de francs, des recettes de 453 millions et un EBITDA ajusté de 134 millions.

Prépayé en baisse

L'augmentation des abonnés aux offres mobiles à postpaiement ( 6,3%), internet ( 6%, augmentation trimestrielle nette la plus forte depuis cinq ans, est-il précisé) et TV ( 21,7%) n'a pas pu compenser les baisses des ventes de téléphones mobiles, de hubbing et le repli des terminaux vendus, a mesuré Sunrise.

Le déclin des activités à prépaiement (de 1,1 million à 981'000 clients) et de téléphonie vocale fixe s'est par ailleurs poursuivi. Un environnement compétitif et la vaste palette d'abonnements à postpaiement expliquent cette érosion continue, selon Sunrise.

Le groupe a confirmé ses objectifs pour 2016. Il vise un chiffre d'affaires compris entre 1,89 et 1,93 milliard de francs. L'EBITDA ajusté devrait se situer entre 600 et 620 millions. Les dépenses d'investissement devraient atteindre 220 à 230 millions. La charge fiscale est attendue dans une fourchette de 45 à 50 millions.

Vers 9h10, quelques minutes après l'ouverture de la Bourse suisse, le titre Sunrise demeurait en hausse, dans un marché élargi en baisse.

Olaf Swantee arrive

Le groupe de télécommunications annonce par ailleurs une simplification de sa structure de direction, dans un communiqué séparé.

Annoncé lors de la présentation des résultats 2015, le départ du directeur général Libor Voncina est désormais effectif. Olaf Swantee a comme attendu remplacé le Slovène lundi. Le double national suisse et néerlandais avait quitté son poste de directeur général de l'opérateur britannique de télécommunications mobiles EE, né de la fusion entre T-Mobile et Orange.

Olaf Swantee a révisé la structure de direction d'une part pour «développer les évolutions positives au niveau du réseau et du service client», d'autre part pour orienter encore mieux la firme vers ses deux segments de clientèle «les plus importants», indique-t-il dans le communiqué.

Une équipe dirigeante exécutive (executive leadership team) réunit désormais toutes les fonctions importantes de l'entreprise, séparées en sept divisions, au sein de la direction du groupe, sur un seul niveau.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.