Swiss accroît significativement son résultat opérationnel

Exercice 2015Le transporteur à la croix blanche a accru son résultat opérationnel EBIT de 34% sur un an à 453 millions de francs.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour Swiss, il s'agit du troisième meilleur résultat opérationnel (EBIT) de son histoire. Les investissements consentis dans sa flotte notamment ainsi que les mesures stratégiques prises dans le cadre du programme d'économies SCORE portent leurs fruits. Les prix bas du carburant ne sont pas étrangers non plus à l'amélioration de la rentabilité, tandis que le franc fort a pesé sur les revenus.

En raison des conditions de marché difficiles et de la pression sur les prix, le chiffre d'affaires annuel s'est tassé de 3,5% pour s'inscrire à 5,04 milliards de francs, a annoncé l'entreprise jeudi dans un communiqué.

Au quatrième trimestre, les ventes ont diminué de 6% à 1,21 milliard de francs. Et le bénéfice d'exploitation a chuté de 39% à 52 millions de francs. Ce recul s«explique essentiellement par l«impact favorable de la dissolution de provisions sur le bénéfice du 4e trimestre 2014, souligne la firme.

Nombre record de voyageurs

En 2015, la société a transporté 16'31 millions de passagers, battant une fois de plus son propre record. Sur un an, cela représente une hausse de 0,9%. Swiss a effectué 145'146 vols. Ce nombre est en progression de 0,7% par rapport à 2014.

Ses capacités exprimées en sièges kilomètres offerts ont connu une hausse de 1,1% sur l'ensemble du réseau. Le trafic, soit le nombre de passagers par kilomètres transportés, a, quant à lui, augmenté de 0,8%. Le taux d'occupation des sièges a, par contre, affiché un léger repli de 0,3 point pour s'établir à 83,4%.

Sur le seul quatrième trimestre, le taux d'occupation des sièges a baissé de 0,7 point à 81,9%. Le trafic a diminué de 1,2% pour des capacités en recul de 0,3%. Les tonnes-kilomètres transportées ont baissé de 10,2% et le coefficient de remplissage de 3,3 points.

Attentes plus moroses

Côté perspectives, «les difficultés de 2015 persisteront cette année», explique Thomas Klühr, le nouveau directeur général de Swiss. Le 1er février, cet Allemand a succédé à son compatriote Harry Hohmeister. En raison du franc fort, la compagnie table sur un résultat légèrement inférieur pour cette année.

Quant au renouvellement des avions, il suit son cours en 2016. Neuf Boeing 777 seront progressivement intégrés à sa flotte. Au bénéfice d'une connexion internet sans fil, les nouveaux appareils pourront accueillir 340 passagers. Ils desserviront principalement l'Asie, l'Amérique du Sud et la côte ouest des Etats-Unis.

Swiss attend également la livraison de son premier avion court et moyen-courrier de type Bombardier CSeries. Trente aéronefs de ce type ont été commandés. «En 2018, la compagnie disposera de l'une des plus jeunes flottes européennes», précise-t-elle.

La mise en service de ces avions s'accompagnera, d'ici à la fin de 2018, de la création de près de 500 emplois supplémentaires. A la fin 2015, Swiss comptait 8564 collaborateurs.

Pour le syndicat du personnel des transports (SEV), si l'extension des engagements dans le cockpit et en cabine est un premier pas, ce développement doit également avoir des répercussions sur le personnel au sol.

En outre, le résultat positif du bouclement des comptes laisse entrevoir une marge de manœuvre, cet automne, pour l'évolution des salaires, précise le syndicat dans un communiqué.

Retour du dividende

Quant au groupe Lufthansa, il a vu son bénéfice net croître, de 55 millions en 2014 à environ 1,7 milliard d'euros (1,87 milliard de francs) en 2015. Et cela malgré de nombreuses grèves et le crash d'un avion de l'une de ses compagnies, Germanwings, survenu en mars 2015.

Soutenu par une bonne saison d'été, le chiffre d'affaires du groupe a grimpé de 7% à 32,1 milliards d'euros. En 2015, son EBIT ajusté a grimpé de 55% à 1,82 milliard, dans la fourchette que le groupe s'était donnée (entre 1,75 et 1,95 milliard).

L'entreprise va verser un dividende à ses actionnaires, de 0,50 euro par titre pour 2015, après une année blanche en 2014. Et elle affirme vouloir continuer à en octroyer un, dans les années à venir.

Pour 2016, Lufthansa prévoit une «légère» amélioration de son bénéfice d'exploitation EBIT ajusté, mesure de référence pour la société, sans donner de chiffre précis. Mais cela s'entend hors frais liés à d'éventuelles grèves. (ats/nxp)

Créé: 17.03.2016, 08h22

Lufthansa aussi

Le géant allemand du transport aérien Lufthansa, qui comprend la compagnie Swiss, a enregistré en 2015 un envol de son bénéfice net, grâce au pétrole bon marché et à une amélioration de son activité passagers, selon des chiffres présentés jeudi.

Le groupe a dégagé l'an passé un bénéfice net d'environ 1,7 milliard d'euros (1,87 milliard de francs), après 55 millions d'euros seulement en 2014, année marquée par de nombreuses grèves et par des charges exceptionnelles. C'est plus qu'escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset (1,5 milliard d'euros).

Lufthansa dit tabler pour 2016 sur une légère hausse de ses profits et prévoit de réduire ses coûts unitaires. Le groupe proposera à l'assemblée générale le paiement d'un dividende de 0,50 euro par action.

Articles en relation

Swiss propose deux nouvelles destinations

Transport aérien Deux nouvelles destinations pour Swiss. L'aéroport de Genève reliera Lamezia Terme, en Calabre, et celui de Zurich la ville d'Alicante, en Espagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.