Swiss va cesser de relier Genève à Lugano

AviationAlors que les rumeurs courent que la compagnie pourrait quitter le bout du lac, Swiss revoit ses plans de vols à Genève.

La compagnie aérienne veut optimiser son réseau. (Photo d'illustration)

La compagnie aérienne veut optimiser son réseau. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swiss remanie ses vols à Genève. La compagnie aux mains de l'allemand Lufthansa va cesser de relier la cité de Calvin à Lugano à partir du 10 octobre.

Outre la ville tessinoise, Alger et Skopje en Macédoine sont également concernés. «Ces destinations ne figurent pas dans le plan de vols de l'hiver 2016/2017», a indiqué mercredi à l'ats Meike Fuhlrott, porte-parole de l'entreprise. Elle confirmait une information à paraître jeudi dans le journal Handelszeitung.

«Nous allons optimiser notre réseau au départ de Genève. Sur certaines lignes, nous allons augmenter les fréquences, alors que d'autres liaisons disparaîtront», a-t-elle poursuivi.

Lourdement déficitaire

Dans l'entretien consacré à l'hebdomadaire alémanique, le directeur général (CEO), Thomas Klühr, se dit conscient du caractère émotionnel de l'arrêt du trajet Genève - Lugano. Mais il a souligné que la ligne était lourdement déficitaire.

La compagnie aérienne réaffirme toutefois tenir à son implantation dans la cité du bout du lac. Et «ceci malgré le fait que nous n'avons pas encore atteint le niveau de rentabilité désiré», a précisé la porte-parole.

Pour ce faire, la firme table sur les retombées positives découlant du resserrement de son réseau ainsi que sur l'introduction des avions du type Bombardier C Series à Genève.

Chiffres non confirmés

Un engagement d'Eurowings, au détriment de Swiss, à l'aéroport de Cointrin fait l'objet d'évaluations au sein du groupe Lufthansa. Une décision à ce sujet n'interviendra que d'ici deux à trois ans. Pour Thomas Klühr, cela fait absolument sens de maintenir Swiss dans la ville genevoise puisque la région fournit une grande partie de la clientèle.

Le directeur général ne confirme pas l'information selon laquelle Swiss perdrait 30 millions de francs par an à Genève. Mais il confie que l'entreprise doit gagner en efficience dans la cité du bout du lac, tout comme à Zurich.

Vers une baisse des prix

Le patron de la compagnie aérienne explique, par ailleurs, ressentir les effets du franc fort surtout au niveau de la clientèle étrangère. Le terrorisme n'améliore également pas les affaires.

Certaines destinations, comme la Turquie, se sont effondrées. «La région orientale de la Méditerranée reste difficile», précise-t-il. Et si les vols long courrier sont source de profit, la situation est plus tendue pour les plus courts trajets.

Au sujet des prix, Thomas Klühr anticipe également une baisse des tarifs du fait des surcapacités du secteur.

Niveau perspectives, le directeur général prévient que l'exercice 2016 ne sera pas aussi bon que le précédent qui avait enregistré des chiffres records. Mais «nous anticipons toujours un excellent résultat sur l'ensemble de l'exercice 2016, à savoir une marge EBIT supérieure à 8%», a-t-il conclu. (ats/nxp)

Créé: 31.08.2016, 18h07

Articles en relation

Swiss a sous-estimé easyJet à Cointrin

Transports Le directeur général fait son mea culpa dans la stratégie de la compagnie. Plus...

Swiss veut relier Sion à Londres

Transport aérien En coopération avec le secteur touristique, la compagnie aérienne veut créer une ligne entre le Valais et la capitale britannique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...