Swiss inscrit un premier semestre en recul

AviationLa compagnie aérienne a vu son bénéfice opérationnel reculer, durant les six premiers mois de l'année.

Le franc fort serait responsable de la baisse du chiffre d'affaires de Swiss.

Le franc fort serait responsable de la baisse du chiffre d'affaires de Swiss. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swiss a connu un premier semestre difficile. La compagnie aérienne a dégagé un bénéfice opérationnel en recul de plus d'un quart (-28%) à 153 millions de francs. Le chiffre d'affaires a reculé de 3% sur un an à 2,28 milliards, pénalisé par le franc fort.

La contraction du résultat d'exploitation s'explique notamment par un facteur unique de comparaison avec les six premiers mois de l'an passé, a indiqué mardi Swiss International Air Lines. Les nouvelles conventions collectives de travail (CCT) pour les personnels de cockpit et de cabine n'étaient en effet pratiquement pas entrées en vigueur.

La première pour les pilotes est entrée en force le 1er avril 2015, alors que la deuxième est valable depuis le 1er mai 2015. Les deux textes avaient alors scellé le renouvellement complet des CTT concernant les salariés du transporteur aérien, filiale de géant allemand Lufthansa.

Franc fort toujours

Quant à la baisse du chiffre d'affaires, Swiss la met au compte du franc fort. Le phénomène «pèse toujours plus sur la place économique suisse», déplore la compagnie aérienne nationale. Il est utilisé par la concurrence pour diminuer les prix, ce qui met d'autant plus sous pression le chiffre d'affaires.

Cité dans le communiqué, le directeur général Thomas Klühr relève que peu d'entreprises suisses n'ont eu à subir autant l'impact négatif de l'abolition du cours plancher de l'euro. L'Allemand de 53 ans a pris les commandes du transporteur en février, en remplacement de son compatriote Harry Hohmeister.

«Nous sommes confiants toutefois de pouvoir affronter les défis posés par l'environnement de marché, grâce à notre orientation stratégique et à la collaboration plus étroite encore dans le futur avec le groupe Lufthansa», a ajouté le directeur général.

Moins de passagers

Entre janvier et fin juin, Swiss a accueilli 7,71 millions de passagers dans ses appareils, un nombre en diminution de 0,9% sur un an. Dans le même temps, les vols effectués ont augmenté de 1,4% à 71'827, avec un taux d'occupation des sièges en contraction de 2,8 points à 78,5%.

Au cours du seul deuxième trimestre, le transporteur aérien a dégagé un bénéfice opérationnel en recul de 20% à 131 millions de francs. Le chiffre d'affaires affiche en revanche une progression de 0,4% à 1,21 milliard, ce qui laisse entrevoir un «léger» relâchement de la pression.

Le nombre de passagers est lui demeuré stable entre avril et fin juin, à 4,21 millions. Le coefficient d'occupation des sièges est ressorti en baisse de 2,6 points à 81%.

Bénéfice attendu en baisse

Pour l'ensemble de l'exercice 2016, la compagnie nationale anticipe un bénéfice opérationnel inférieur à celui de 2015, venant donc confirmer la tendance observée ces derniers mois. Elle souffrira encore de la vigueur du franc avec ses désavantages concurrentiels.

Swiss dit disposer d'une des plus jeunes flottes en Europe, un atout qui renvoie au processus de modernisation de son parc d'avions. Il y a un mois à peine, le transporteur a réceptionné officiellement son premier appareil court et moyen-courrier Bombardier CS100, avec plus de deux ans de retard cependant.

Au total, la filiale de Lufthansa a commandé 30 appareils auprès de l'avionneur canadien Bombardier, soit 10 CS100 d'une capacité de 125 places et 15 CS300 pouvant accueillir 145 passagers (le choix pour les cinq derniers devant intervenir ultérieurement). Elle poursuit aussi le remplacement de sa flotte d'Airbus par des Boeing 777-300ER.

Comptes du groupe

Au niveau du groupe, Lufthansa a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires en recul de 2% à quelque 15 milliards d'euros (16,1 milliards de francs). Le bénéfice net s'est contracté de 55% à 429 millions, en raison de la petite perte nette enregistrée au premier trimestre.

Mais sur le plan opérationnel, Lufthansa, qui réunit la compagnie éponyme mais aussi Eurowings et Austrian Airlines, ainsi que des activités de fret et de traiteur, a progressé dans la première moitié de l'année. Le bénéfice d'exploitation ajusté a grimpé de 13% à 529 millions d'euros. (ats/nxp)

Créé: 02.08.2016, 08h06

Articles en relation

Swiss suspend ses vols vers Istanbul

Instabilité politique Conséquence des attentats et du putsch avorté en Turquie, Swiss renonce à ses liaisons vers Istanbul et Izmir cet hiver. Elle espère les rétablir l'été prochain. Plus...

Légère baisse de fréquentation pour Swiss

Suisse La compagnie aérienne a transporté 7'709'976 passagers, en recul de 0,9% sur un an. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...