Swisscom et La Poste participent au capital d’une jeune firme vaudoise

Monnaies virtuellesMetaco SA, fondée en 2014, réussit avec brio sa deuxième levée de capitaux. La participation d’Avaloq, un des leaders du software destiné aux banques, atteint même 10%.

Adrien Treccani, fondateur et président du directoire de la société Metaco SA. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sans dissimuler sa joie, le fondateur et président du directoire de Metaco SA, Adrien Treccani vient de nous confirmer «le tout grand succès du deuxième round de levée de capitaux». Sans donner de chiffres, mais en lâchant les noms de grandes sociétés ayant pris une participation dans le capital de la société lausannoise, créée en 2014: Swisscom, La Poste Suisse SA, Avaloq Group AG et Sicpa Holding SA. La quatrième entreprise, spécialisée dans la sécurisation des billets de banque, démontre donc elle aussi sa foi dans l’avenir des monnaies cryptées.

Rappel de l’activité de Metaco SA. Adrien Treccani et ses spécialistes ont notamment élaboré un dispositif informatique (hardware) voué à la sécurisation des actifs libellés en monnaies virtuelles dans les banques. L’engin est vendu sous le nom de «SILO» depuis le début de l’année. «SILO facilitera l’investissement dans le lancement de nouvelles devises virtuelles, les fameux ICO (Initial Coin Offering), dans un environnement tout à fait sécurisé. Les banques proposeront de nouveaux comptes en cryptomonnaies, associés à leurs comptes courants habituels en monnaies étatiques. Ces nouveaux services permettront de stocker de façon transparente des bitcoins, des ethers ou des ripples», indique le patron de Metaco SA.

Preuve de grande confiance, Avaloq Group AG a déjà pris une participation de 10% dans le capital de la firme vaudoise. Et le président de son conseil d’administration, Francisco Fernandez, entre dans le directoire de Metaco SA avec l’objectif de favoriser sa croissance. Cet ex-étudiant du Poly de Zurich dispose il est vrai d’une riche expérience: il a fondé Avaloq Group AG en 1985, devenue aujourd’hui un des leaders dans les solutions software, destinées aux banques.

Inquiétudes persistantes

Les devises virtuelles inspirent certes encore de grandes réserves dans plusieurs États. Elles continuent ainsi d’inquiéter les autorités chinoises, japonaises et sud-coréennes. Un des premiers motifs d’effroi relève d’un degré de volatilité proprement époustouflant. Le cours du bitcoin, la monnaie virtuelle la plus connue, apparue en 2009, est ainsi passé de 1000 à près de 20 000 dollars au cours du seul exercice écoulé. En Suisse, le Conseil fédéral et l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) redoutent notamment les fournisseurs de monnaies virtuelles exerçant leurs activités sans en avoir l’autorisation.

Metaco SA a donc pris soin de se doter de grands atouts en sécurité. À cette fin, elle a choisi comme partenaire Guardtime AS, société néerlandaise consentant à cette occasion son tout premier engagement dans un projet civil. Guardtime AS concentre usuellement ses activités dans le domaine militaire, en mettant son savoir-faire au service de gouvernements, de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) ou d’autres agences internationales de sécurité.

Grand enthousiasme

Cette configuration n’a pas manqué de susciter un grand enthousiasme. «Rester inactif n’est pas une option lorsque la sécurité constitue ton cœur de métier. Les moyens de paiement et le secteur bancaire sont actuellement confrontés à des évolutions majeures. À ce titre, la digitalisation offre d’importantes nouvelles opportunités. Notre entreprise est donc fière d’être partenaire de Metaco SA, car nous partageons une valeur commune: la confiance», se félicite Jean-Yves Ray, directeur du marketing chez Sicpa Holding SA, firme domiciliée à Prilly.

Avec Swisscom Adrien Treccani a trouvé un autre allié de poids, ayant lui-même lancé en novembre une monnaie cryptée avec la SSR (Société suisse de radiodiffusion et télévision): le Milc (micro licensing coin).

Créé: 26.04.2018, 11h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.