Passer au contenu principal

Syngenta compte doubler ses ventes de semences

Le groupe bâlois récemment passé sous pavillon chinois veut aussi développer ses parts de marché au niveau des produits phytosanitaires.

Le directeur général, Erik Fyrwald, espère se développer grâce au marché chinois.
Le directeur général, Erik Fyrwald, espère se développer grâce au marché chinois.
Keystone

Syngenta mise sur sa division dédiée aux semences pour continuer de croître. «Dans les cinq à six ans, nous voulons doubler notre chiffre d'affaires généré par les semences», a déclaré mercredi le directeur général, Erik Fyrwald, dans les colonnes du Handelsblatt. Le groupe bâlois veut aussi développer ses parts de marché au niveau des produits phytosanitaires.

L'agrochimiste, aux mains du chinois ChemChina, compte par ailleurs acquérir de nouvelles petites sociétés ou des divisions qui devront être vendues par Bayer et Monsanto, en raison de leur fusion. Selon des analystes, les deux groupes devront céder des activités d'une valeur de 1,3 milliard d'euros (1,42 milliard de francs) dont la marque de semences Liberty Link de Bayer. Syngenta n'est cependant pas le seul à être sur les rangs, l'Allemand BASF ayant également signalé son intérêt.

D'un autre côté, la firme sise à Bâle espère se développer grâce au marché chinois. Elle compte introduire de nouveaux produits phytosanitaires et des semences innovatrices dans l'empire du Milieu. «Nous pourrons ainsi quadrupler ou quintupler nos affaires en Chine», considère Erik Fyrwald.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.