Passer au contenu principal

Le géant suisse Syngenta tient à ses racines

Une vente à ChemChina ne se ferait qu’avec le maintien d’une forte présence en Suisse.

L’avenir du personnel de Syngenta occupe une place importante dans les négociations en cours.
L’avenir du personnel de Syngenta occupe une place importante dans les négociations en cours.
Keystone

Les 3290 collaborateurs qu’emploie Syngenta en Suisse doivent-ils aussi craindre une vague de licenciements massive, comme celle que vivent en ce moment les 1400 employés d’Alstom, mis sur le carreau suite à son rachat par General Electric?

Comme l’a fait son président, Michel Demaré, deux jours avant Noël, alors que le rachat de Syngenta par le chinois ChemChina devenait une option toujours plus probable, la direction générale de la multinationale agrochimique bâloise a de nouveau voulu rassurer en tout début de semaine: l’avenir des employés occupe une place centrale dans les discussions de fusion et de cession en cours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.