Syngenta veut se consolider

AgrochimieL'entreprise envisage diverses options pour résister dans son secteur. Acquisitions et ventes partielles sont à l'étude.

Le géant avait reçu une offre de Monsanto.

Le géant avait reçu une offre de Monsanto. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Syngenta mène des discussions tous azimuts afin de participer «activement» à la phase de consolidation que traverse actuellement le secteur agrochimique. C'est ce qu'a indiqué mercredi le président du groupe bâlois Michel Demaré dans un entretien mercredi au Tages-Anzeiger.

«Nous voulons jouer un rôle actif», a-t-il souligné, ajoutant envisager des acquisitions, des coentreprises ou des ventes partielles d'activités. «Rester inactif, alors que tous nos concurrents s'allient, est trop risqué», a estimé le président.

Ce dernier table sur une opération au premier semestre 2016, afin de rester «le numéro un ou deux du secteur». Des acquisitions d'activités des géants allemands Bayer ou BASF ne sont pas à l'ordre du jour, Syngenta lorgnant plutôt du côté de l'américain Dupont, a précisé le directeur général (CEO) par intérim John Ramsay.

Eventuelle nouvelle offre de Monsanto à étudier

Une éventuelle nouvelle offre de Monsanto serait également étudiée, a ajouté M. Demaré. Le directeur opérationnel (COO) du groupe américain, Brett Begemann, avait affirmé courant novembre, cité par Bloomberg, que Monsanto était en train de discuter à l'interne du «mérite» d'une nouvelle proposition de rachat de Syngenta.

La vente de la division semences de légumes n'est pas une décision irrévocable et la direction «réévalue cette décision», selon le CEO.

Syngenta est depuis plusieurs mois l'objet de rumeurs de rachat, toutes rejetées par le géant bâlois de l'agrochimie. Après les américains Monsanto et DuPont, il semblerait que ce soit au tour de China National Chemical Corp (ChemChina) de se voir éconduit, au grand dam de certains actionnaires.

Numéro un chinois de la chimie

Selon Bloomberg, le numéro un chinois de la chimie aurait offert 449 francs par action pour acheter le groupe phytosanitaire bâlois. L'offre chinoise valorise Syngenta à de 41,7 milliards de francs, soit autant que la première offre déposée par Monsanto l'été 2014.

Les dirigeants de Syngenta auraient décliné l'offre de ChemChina en invoquant les mêmes motifs que lors de la tentative de rachat infructueuse du géant du Missouri l'été dernier, mettant en avant les obstacles potentiels de la part des autorités de régulation, notamment de la concurrence, ainsi qu'un montant insuffisant, au vu des perceptives du groupe.

Les deux sociétés seraient cependant toujours en discussion et la conclusion d'un accord pourrait intervenir «dans les prochaines semaines», à en croire Bloomberg. Sollicités par plusieurs agences de presse, ni ChemChina ni Syngenta n'avaient souhaité faire de commentaire. (ats/nxp)

Créé: 25.11.2015, 08h36

Articles en relation

Nouvelles spéculations autour de Syngenta

Agrochimie Certains observateurs du secteur ne seraient pas totalement surpris de voir Monsanto revenir à la charge pour s'emparer de Syngenta. Plus...

Syngenta rejette une offre de rachat de ChemChina

Agrochimie Dans un contexte de grandes manoeuvres dans l'agrochimie, Syngenta n'en finit pas de susciter la convoitise. Plus...

DuPont et Syngenta discutent d'une fusion

Chimie Selon le Wall Street Journal, les agrochimistes américain et suisse réfléchissent à un rapprochement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...