Tamedia supprime 20 emplois outre-Sarine

MediaCe sont les départements de production qui sont principalement touchés. Un plan social a été mis sur pied.

Tamedia continue de réduire la voilure en Suisse alémanique.

Tamedia continue de réduire la voilure en Suisse alémanique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tamedia va supprimer environ 20 postes équivalents temps plein (ETP) dans les départements de production en Suisse alémanique d'ici février 2019, a annoncé mercredi le groupe de médias. Les rédactions des titres ne sont pas concernées par cette restructuration.

L'éditeur zurichois a précisé dans un communiqué que les personnes du secteur Editorial Services touchées par ces mesures bénéficieront d'un plan social. Ces suppressions d'emplois interviennent dans le cadre de la grande restructuration du groupe annoncée au début de l'année. Syndicom a déploré en soirée ces nouveaux licenciements chez le plus grand éditeur de Suisse.

Il constate que la procédure de consultation tombe en pleines vacances et devrait se terminer le 22 août, alors même que Tamedia s'était donné jusqu'en février 2019 pour mettre en oeuvre les mesures d'économie.

Le syndicat des médias exige donc de l'éditeur une prolongation afin d'inclure pleinement le personnel. Selon lui, les suppressions d'emplois concernent 31 personnes, soit un cinquième des collaborateurs de cette unité, réparties entre les cantons de Zurich et Berne.

Investissements dans le numérique

Tamedia a assuré mercredi investir en parallèle dans le journalisme numérique, notamment le «storytelling», les données, la vidéo, l'infographie et les réseaux sociaux. Les montants investis dans ces domaines n'ont pas été détaillés.

Le groupe a restructuré en début d'année les rédactions de ses quotidiens et journaux dominicaux payants, avec la création de deux rédactions centrales en Suisse romande et alémanique.

Dernière victime en date, l'édition papier du Matin a été supprimée le 21 juillet. La version sur internet et la publication papier dominicale ne sont pas concernées par ces mesures. A la suite de ces annonces, 36 licenciements ont été prononcés. (ats/nxp)

Créé: 08.08.2018, 21h39

Articles en relation

Tamedia-Basler Zeitung sous l'oeil de la Comco

Médias Le gendarme suisse de la concurrence veut s'assurer que la prise de contrôle du journal bâlois par Tamedia ne crée ou ne renforce pas une position dominante. Plus...

Colère des imprimeurs chez Tamedia

Industrie graphique Le personnel des imprimeries de l'éditeur zurichois, appuyé par le syndicat syndicom, réclame le retour de l'éditeur dans la CCT. Plus...

Nuria Gorrite «consternée» par l'attitude de Tamedia

Fin du «Matin» Placée sous l'égide du Conseil d'État vaudois, la médiation dans la crise du «Matin» est «morte», déplore la présidente du gouvernement, qui se dit «consternée». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.