Total acquiert des droits d'exploration de Petrobras

BrésilLa firme française débourse 2,2 milliards de dollars pour 50% de participation dans des usines.

Illustration.

Illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Total a annoncé mercredi l'acquisition de droits d'exploration de Petrobras au Brésil et une participation de 50% dans deux usines de co-génération électrique, pour 2,2 milliards de dollars. «L'acquisition par Total des intérêts de Petrobras dans les actifs amont et aval représentera une valeur globale d'environ 2,2 milliards de dollars, composée de cash, de portage et de paiement conditionnels» a indiqué Total dans un communiqué diffusé mercredi soir, qui fait suite à l'alliance stratégique annoncée en octobre entre les deux groupes.

L'accord signé mercredi porte aussi bien sur la prospection (l'amont) que l'aval (la production) et couvre les opérations, la recherche et la technologie.

Il intervient alors que le géant brésilien, confronté à un endettement massif lié aux conséquences d'un vaste scandale de corruption politico-financier et à la chute des cours du pétrole, a annoncé récemment la réduction de 25% de ses investissements sur la période 2017-2021.

Offshore profond

Total «s'associera notamment à Petrobras sur deux licences de haute qualité du pré-sel du bassin de Santos, déjà riche en découvertes: la licence BMS-11, avec les champs dits +Lara+ actuellement en développement, dans laquelle Total va acquérir un intérêt de 22,5% cédé par Petrobras, et la licence BMX-9, avec le champs de +Lapa+ venant d'entrer en production, dans laquelle Total deviendra opérateur avec un intérêt de 35% cédé par Petrobras», précise le communiqué.

Par ailleurs, Total offrira à Petrobras l'option de prendre une participation de 20% dans le bloc 2 d'exploration en offshore profond récemment obtenu au Mexique.

Les deux groupes pétroliers devraient «conjuguer leur expertise» de l'offshore profond pour développer des solutions techniques en commun.

Du côté aval, Total acquiera «une participation de 50% dans deux usines de co-génération électrique dans la région de Bahia», ainsi que «des capacités de transport par pipeline lui permettant de fournir en gaz les deux usines», ajoute le communiqué.

Le Pdg de Total «très heureux»

En octobre, le Pdg de Total, Patrick Pouyanné avait indiqué qu'il prévoyait d'annoncer «d'ici Noël» les premières mesures concrètes issues de la nouvelle alliance entre les deux groupes.

Mercredi, il s'est déclaré «très heureux». «Ces accords vont considérablement renforcer la présence de Total au Brésil en nous donnant accès aux ressources remarquables du pré-sel et en nous permettant d'intégrer la prometteuse chaîne intégrée du gaz du pays» a-t-il dit.

«Ce n'est pas une opération strictement transactionnelle, il s'agit d'un partenariat à travers lequel nous partageons les risques, tout en réduisant les coûts, sans compter les échanges de technologies», avait souligné en octobre le nouveau patron de Petrobras, Pedro Pariente.

Total et Petrobras participent déjà ensemble à 15 consortiums internationaux dans l'exploration et production, dont 9 au Brésil et 6 dans le reste du monde.

Enchères

Le groupe français est présent au Brésil depuis plus de 40 ans où il emploie plus de 2.500 personnes, dans cinq filiales.

Les députés brésiliens ont voté le 10 novembre une loi annulant l'obligation pour Petrobras de posséder au moins 30% dans tout consortium pour les immenses réserves pétrolières pré-salifères en eaux très profondes.

Dans la pratique, cette mesure doit permettre à des groupes étrangers de participer seuls à de prochaines enchères de réserves de brut pré-salifères. Ces riches gisements pré-salifères (pré-sel) de 149.000 km2 sont enfouis dans l'Océan Atlantique à environ cinq kilomètres de profondeur sous une épaisse couche de sel. (afp/nxp)

Créé: 22.12.2016, 00h02

Articles en relation

Petrobras: la Suisse condamne trois sociétés

Brésil Au total, la justice a demandé mercredi plus de 200 millions de francs, dans le cadre du scandale de corruption. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.