Le trésor caché des 50 plus grands groupes US

Évasion fiscaleApple, Microsoft et consorts stockent quelque 1600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux.

En 2013, Tim Cook, le patron d'Apple, témoignait devant le Congrès américain sur la question de l’évasion fiscale. (Photo d'archives)

En 2013, Tim Cook, le patron d'Apple, témoignait devant le Congrès américain sur la question de l’évasion fiscale. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les 50 plus grandes entreprises américaines, dont Apple et Microsoft, stockent quelque 1600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux pour réduire leurs impôts aux Etats-Unis, affirme Oxfam dans une étude publiée mercredi.

Cette somme, qui représente plus de la moitié du produit intérieur français, échappe au fisc américain grâce à un réseau «opaque et secret» de 1751 filiales offshore, affirme ce rapport publié une semaine avant les réunions du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

135 milliards de manque à gagner

«Les entreprises qui cherchent à échapper à l'impôt privent les Etats-Unis de 135 milliards de recettes fiscales non perçues chaque année», assure Robbie Silverman, un des responsables d'Oxfam, cité dans un communiqué.

Le géant Apple arrive en tête du classement avec plus de 200 milliards de dollars stockés offshore, suivis des laboratoires Pfizer (193,6 milliards) et du groupe informatique Microsoft (124 milliards), selon l'étude.

La loi américaine permet aux entreprises de stocker indéfiniment à l'étranger leurs bénéfices réalisés hors des Etats-Unis, où l'impôt sur les sociétés est l'un des plus élevés du monde industrialisé (35% au niveau fédéral). Pendant sa campagne, le président américain Donald Trump s'est engagé à ramener ce taux à 15% et a proposé aux entreprises de rapatrier aux Etats-Unis leurs réserves de cash moyennant une taxation unique de 10%.

Le pire à venir avec Trump ?

Selon Oxfam, une telle mesure ne ferait qu'«inciter les entreprises à stocker leurs bénéfices dans des paradis fiscaux en attendant de bénéficier de la prochaine amnistie fiscale».

Plus généralement, la réduction drastique de l'impôt sur les sociétés promise par le président américain risque de «déclencher une course au moins-disant fiscal destructrice» pour les finances du pays, affirme l'organisation de lutte contre la pauvreté. «Le président Trump a promis de remédier à un système politique et économique faussé et pourtant ses propositions de réforme fiscale ne feront qu'enrichir encore les grands groupes au détriment des citoyens ordinaires et des petites entreprises», assure Robbie Silverman. (afp/nxp)

Créé: 12.04.2017, 06h12

Articles en relation

26% du bénéfice des banques au paradis fiscal

Europe Un quart des bénéfices des banques européennes est déclaré dans des paradis fiscaux, selon une étude d'Oxfam. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.