Le Trésor US garde un œil sur Berne et la BNS

Franc fortLa Suisse figure toujours sur la liste d'observation du Trésor américain des possibles manipulateurs de devises à cause des interventions de la Banque nationale suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Berne a été placée sur cette liste en octobre en compagnie de la Chine, du Japon, de la Corée, de Taïwan et de l'Allemagne par l'administration de l'ancien président Barack Obama. Ce sont les mêmes six pays qui figurent à nouveau dans le dernier rapport semestriel publié vendredi.

Le Trésor estime que, pour ces derniers, il y a des signes de manipulation dans les cours des devises. Aucun d'entre eux toutefois ne peut être désigné comme manipulateur de monnaie, conclut le rapport. Ils ne remplissent pas les trois critères qui entraînent des représailles.

Ces éléments sont les suivants: un excédent commercial avec les Etats-Unis d'au moins 20 milliards de dollars, un excédent des comptes courants global représentant plus de 3% du produit intérieur brut (PIB) et des achats continus sur les marchés des changes équivalant 2% du PIB sur 12 mois.

Deux sur trois

La Suisse, aux yeux du Trésor, en remplit deux: l'excédent dans les comptes et l'intervention dans les devises, d'une proportion importante, relève le rapport. Toutefois, son excédent d'exportation vers les Etats-Unis n'est pas suffisant pour satisfaire le troisième critère.

Pour affaiblir le franc suisse, la Banque nationale suisse (BNS) achète des devises étrangères. Dans ce cadre, le Trésor américain incite la BNS à plus de transparence et à publier toutes les données relatives aux interventions.

En octobre, la BNS avait indiqué que cette exigence était, selon elle, déjà remplie car «la Banque nationale suisse expose les interventions dans son rapport d'activité annuel». De plus, elle publie hebdomadairement, avec les avoirs à vue et les modifications des réserves de devises, des chiffres qui permettent de faire des déductions sur les interventions.

Le rapport semestriel du Trésor américain n'a aucune conséquence immédiate. Il sert de base au gouvernement américain dans sa politique commerciale internationale et peut être un avertissement face à de possibles sanctions. (ats/nxp)

Créé: 15.04.2017, 09h22

Articles en relation

Le franc à son plus haut face au dollar

Devise En début de matinée lundi, la devise helvétique s'échangeait à 0,9836 franc pour un dollar, atteignant son plus haut depuis quatre mois et demi. Plus...

Le franc suisse s'est encore renforcé

Marchés La devise helvétique est largement «surévaluée», selon la Banque nationale suisse (BNS). Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...