Trump fait un nouveau geste envers la Chine

Guerre commercialeLe président américain a repoussé mercredi la hausse d'une partie des tarifs douaniers sur les biens importés de Chine «en signe de bonne volonté».

Le vice-premier ministre chinois Liu He et Donald Trump  à la Maison Blanche le 4 avril 2019.

Le vice-premier ministre chinois Liu He et Donald Trump à la Maison Blanche le 4 avril 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La trêve n'est pas encore signée mais le climat est à l'apaisement: Pékin et Washington ont annoncé mercredi une pause dans l'escalade de leur guerre commerciale, ce qui devrait permettre aux responsables chinois et américains de reprendre leurs négociations, début octobre, dans un état d'esprit constructif.

Donald Trump a annoncé mercredi qu'il reportait au 15 octobre la hausse des tarifs douaniers portant sur 250 milliards de dollars de biens importés de Chine «en signe de bonne volonté».

«A la demande du vice-premier ministre de la Chine, Liu He, et en raison de la célébration, le 1er octobre, du 70e anniversaire de la République populaire de Chine, nous sommes convenus, en signe de bonne volonté, de reporter du 1er au 15 octobre la hausse des droits de douane sur les biens équivalents à 250 milliards de dollars (25% à 30%)», s'est justifié le président républicain sur Twitter.

Plus tôt lors d'un point presse depuis le Bureau Ovale de la Maison Blanche, il avait salué la décision de Pékin d'exempter certains biens américains de tarifs douaniers punitifs, y voyant «un geste fort» avant une ronde de tractations prévue dans la capitale américaine en présence de Liu He.

Alléger la pression sur les industriels

Affectée par la guerre commerciale, la Chine avait annoncé la première mercredi l'annulation de droits de douane supplémentaires sur 16 catégories de produits importés des Etats-Unis. Pékin cherche à alléger la pression sur les industriels et professionnels chinois, qui souffrent des surcoûts induits par ces surtaxes.

Les exemptions seront effectives du 17 septembre 2019 au 16 septembre 2020: elles vont des pesticides aux lubrifiants, en passant par certains produits pharmaceutiques et la nourriture pour poissons, a annoncé la Commission des droits de douane du gouvernement chinois.

La mesure annoncée est certes un geste de bonne volonté en direction du président américain mais les droits de douane punitifs continueront de s'appliquer sur l'essentiel des importations «made in USA», dont le soja et la viande de porc.

Trump exige un «bon accord»

«La chaîne de production en Chine se délite», avait par ailleurs commenté Donald Trump. Cette chaîne qui était «cet outil indestructible, puissant dont ils disposaient, se brise comme un jouet parce que les entreprises quittent» le pays, a-t-il ajouté. C'est, selon lui, la raison pour laquelle «la Chine veut nouer un accord» commercial.

Les deux premières puissances du monde se livrent depuis mars 2018 une guerre commerciale sans merci qui s'est traduite par des droits de douane mutuels sur des centaines de milliards de dollars d'échanges bilatéraux. Début mai, les deux parties étaient sur le point de signer un accord commercial quand les discussions se sont brutalement arrêtées, l'administration Trump accusant la Chine d'être revenue sur tous ses engagements.

Washington exige des autorités chinoises qu'elles mettent fin à des pratiques commerciales jugées «déloyales» en particulier le transfert forcé de technologies, les subventions massives aux entreprises d'Etat chinoises ou encore le vol de la propriété intellectuelle.

Le président américain martèle qu'il signera un accord uniquement s'il s'agit d'un «bon accord», en d'autres termes si celui-ci comprend les «changements structurels» demandés. A défaut d'un bon accord, il poursuivra la guerre tarifaire, a-t-il prévenu.

Issue incertaine

Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow avait lui-même estimé vendredi dernier que la reprise des négociations en octobre était «un développement positif» mais il s'était refusé à s'avancer sur l'issue des prochaines discussions. «Je ne peux pas présager de l'issue de ces nouvelles discussions», avait-il insisté, tirant les leçons des rondes de tractations passées, qui ont toutes échoué à se traduire par la signature d'un accord.

La guerre commerciale, qui ralentit la croissance mondiale, affecte de plus en plus l'économie chinoise. Et Pékin avait commencé en mai à recevoir des demandes d'entreprises de levée des surtaxes de 25% appliquées depuis l'an passé sur une série d'importations américaines. La liste d'exemption de droits de douane annoncée mercredi est la première à être publiée depuis.

Le pessimisme gagne également les entreprises américaines présentes en Chine, selon un rapport publié mercredi par la Chambre de commerce américaine à Shanghai. Un quart d'entre elles disent s'attendre cette année à une baisse de leur chiffre d'affaires. Elles étaient seulement 6,1% en 2018. Et 47% prévoient d'augmenter leurs investissements dans le pays asiatique contre 61,6% l'an passé.

Depuis quelques semaines, Pékin et Washington assuraient maintenir le dialogue sans toutefois annoncer de gestes concrets. Pourtant, de nouveaux droits de douane réciproques renforcés sont même rentrés en vigueur le 1er septembre. Et Donald Trump menace toujours de surtaxer, d'ici la fin de l'année, la quasi-totalité des importations en provenance de Chine: quelque 540 milliards de dollars sur la base des importations 2018. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2019, 02h26

Articles en relation

La Chine va exempter des produits américains

Guerre commerciale Les exemptions prévues par Pékin couvrent 16 catégories de produits, dont certains produits pharmaceutiques. Plus...

Le conseiller anti-chinois qui influence Trump

Protectionnisme Peter Navarro déteste la Chine. Il est très écouté par le président Trump et mène le bal dans la lutte qui oppose Washington à Pékin. Plus...

La Chine dépose une plainte à l'OMC

Guerre commerciale Mécontente des nouveaux droits de douane américains sur ses produits, la Chine a déposé une plainte à l'Organisation mondiale du Commerce. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.