TVA: l’écart se creuse entre la Suisse et ses voisins

FiscalitéDès 2018, le taux de TVA va passer de 8% à 7,7%. Contre environ 20% dans les cinq grands pays européens.

Les taux de la Suisse sont très bas par rapport à ceux de ses voisins.

Les taux de la Suisse sont très bas par rapport à ceux de ses voisins. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Conséquence de la votation fédérale du 24 septembre, le taux de TVA va baisser dès le 1er janvier 2018. Le taux standard va passer de 8 à 7,7%, celui qui concerne l’hôtellerie de 3,8 à 3,7%, et le taux réduit lié à certaines branches ou produits (denrées alimentaires, boissons sans alcool, presse, manifestations sportives ou culturelles) restera à 2,5%. C’est la fin du financement additionnel de l’assurance invalidité (AI) qui explique ces baisses. Les entreprises helvétiques vont donc bénéficier d’un léger avantage concurrentiel par rapport à celles des pays européens voisins. Les taux standards dans les cinq grands pays européens s’échelonnent entre 19 et 22%.

Dans l’hôtellerie, la différence est aussi béante, seule l’Allemagne se distanciant de ses rivaux. Cette branche helvétique en récoltera donc les fruits, en pouvant clamer cet avantage auprès de la clientèle étrangère, européenne mais aussi américaine ou asiatique. Tout comme la Suisse, les pays européens pratiquent des taux très différents.

Une comparaison précise est aussi difficile qu’une randonnée dans la plus épaisse des jungles. Exemples: le taux appliqué aux sièges pour bébés passe de 5% à Chypre à 25% au Danemark. Quant aux journaux, ils bénéficient d’un taux de 2,1% en France alors que les éditeurs slovaques sont taxés à hauteur de 20%. De grandes différences existent aussi dans le domaine des médicaments ou de la vente de livres.

En Suisse, on ne pourra donc plus dire ironiquement, dès le 1er janvier prochain, que le sigle TVA signifie «tout va augmenter». Mais cette différence qui se creuse représente aussi une opportunité politique, celle d’imaginer tôt ou tard d’y trouver une source de financement. En attendant, les entreprises suisses pourront profiter de ce petit avantage concurrentiel sur leurs rivales européennes. (24 heures)

Créé: 12.10.2017, 19h42

Articles en relation

«Nous dépassons les vieux tabous économiques de la France»

France Bruno Le Maire revendique le nouveau leadership de la France qui passe par la transformation économique. Il n’y a pas d’autre choix, dit le ministre de l'Economie, si la France ne veut pas sortir de l’histoire. Plus...

La baisse de la TVA va coûter des millions aux entreprises

Prévoyance vieillesse Après le non à la Prévoyance 2020, le taux passera à 7.7%. L’adaptation va coûter un saladier aux PME. Quid des consommateurs? Plus...

Les taux immobiliers touchent un nouveau fond

Immobilier Les emprunteurs sont séduits par des emprunts plus courts, révèle Comparis. Les banques appellent à la prudence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...