Twint veut introduire les achats immédiats

ConsommationLe service de paiement mobile veut lancer en 2018 un 'Dash Button' «comme celui d'Amazon», a indiqué le patron de la société.

Twint revendiquait dernièrement 550'000 téléchargements.

Twint revendiquait dernièrement 550'000 téléchargements. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le service de paiement mobile Twint prévoit d'introduire l'an prochain un bouton «achat immédiat». L'utilisation de l'application devrait ainsi augmenter.

«Nous travaillons sur un 'Dash Button' comme celui d'Amazon», a indiqué dimanche le directeur général de Twint Thierry Kneissler dans le SonntagsBlick. La fonction doit permettre de simplifier le «shopping» en ligne. Les utilisateurs pourront scanner un code QR sur un écran, un paquet ou une facture avec leur téléphone, et ainsi effectuer l'achat.

Encore trop peu d'avantages

En Suisse, pays de l'argent liquide, le paiement par téléphone portable est encore peu demandé. Un sondage publié fin mai par le service de comparaisons Moneyland indiquait que seules 8% des 1500 personnes interrogées ne pouvaient envisager le quotidien sans les applications de paiement Twint ou Apple Pay.

Benjamin Manz, le directeur de Moneyland, attribuait ce faible pourcentage au fait que le porte-monnaie électronique n'apporte guère d'avantages par rapport à la fonction de paiement sans contact des cartes de crédit ou de débit. Apple Pay est jusqu'à présent peu importante, tout comme Twint, qui est fourni par plusieurs instituts financiers helvétiques.

Twint revendiquait dernièrement 550'000 téléchargements et indiquait être utilisée pour 270'000 transactions mensuelles. L'entreprise vise un million de clients d'ici à la fin de l'année. L'application peut être utilisée auprès de plus de 25'000 points de vente, 600 bureaux de poste, 1000 boutiques en ligne et 2500 automates Selecta.

Chaque banque a sa version

Le lancement de la nouvelle application Twint - une version fusionnée des services concurrents Twint et Paymit - a été retardé à plusieurs reprises en raison de divers défis techniques. Elle est maintenant disponible pour les clients de toutes les grandes banques helvétiques.

Chaque banque fournit sa propre version de l'application à télécharger. Les instituts financiers ont aussi lancé les campagnes de promotion du nouvel outil indépendamment les uns des autres, ce qui a suscité quelques critiques de la part d'experts.

«Je trouve la discussion un peu théorique», répond Thierry Kneissler dans le SonntagsBlick. Le nombre d'applications existantes n'est pas important pour les clients, qui ne possèdent en général qu'un seul compte salaire avec lequel ils paient. (ats/nxp)

Créé: 30.07.2017, 13h22

Articles en relation

Les Suisses n'aiment pas payer via leur smartphone

Suisse Selon un sondage, seuls 8% des Helvètes utilisent les apps de paiement Apple Pay ou Twint. Plus...

Quatre nouvelles banques optent pour Twint

Paiement Après UBS et la Banque cantonale de Zurich, quatre autres établissements financiers ont choisi l'application Twint comme solution de paiement mobile. Plus...

L'app mobile Twint prend encore du retard

Services financiers La nouvelle application pour les paiements mobiles ne sera pas disponible avant juin. La faute à des problèmes techniques et à Apple. Plus...

Twint vise un million d'utilisateurs

Suisse La concurrence ne fait pas peur à Twint, la nouvelle application de paiements mobiles prévue pour avril 2017 Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.