UBS: le bitcoin est «sans valeur et pas durable»

SuisseLe président du conseil d'administration d'UBS, Axel Weber, ne cède pas à l'euphorie du bitcoin. La monnaie virtuelle devrait être régulée, selon lui.

Axel Weber.

Axel Weber. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La montée actuelle de cette monnaie a à voir avec le seul fait que la demande détermine sa valeur, ce qui est une erreur de conception, souligne dimanche l'Allemand dans une interview au journal alémanique «NZZ am Sonntag». Pour lui, le bitcoin ne représente pas de l'argent.

«En tant que banque, nous avons délibérément mis en garde contre ce produit parce que nous le considérons comme sans valeur et pas durable», poursuit Axel Weber. Au moment où les petits investisseurs investissent de plus en plus dans cette monnaie, M. Weber exige que la surveillance financière s'active afin de réguler des hausses de prix incontrôlées.

Pression fiscale américaine

Revenant sur l'actualité récente, le président du conseil d'administration d'UBS voit dans les réductions d'impôts prévues aux Etats-Unis un danger pour la Suisse. Si un pays réduit ses taux d'imposition de manière forte, il entraîne une pression sur toutes les autres régions du monde afin qu'elles restent attractives. «La Suisse et l'Europe ont de quoi s'inquiéter si elles souhaitent conserver leurs recettes fiscales», explique-t-il.

La réforme fiscale américaine n'aura, en revanche, aucune influence sur la politique en matière de dividendes de la grande banque.

L'Allemand se montre, par contre, optimiste quant au Brexit. Londres perdra de son importance en tant que centre financier d'importance mondiale, à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE). «Cette situation offre des opportunités, même pour la Suisse», précise-t-il.

Forte expansion en Chine

Axel Weber est également revenu sur le départ annoncé jeudi de Jürg Zeltner à la tête de la division de gestion de fortune. Il a précisé que ce dernier avait émis le souhait de quitter l'établissement financier après 30 ans d'activité.

La gestion de fortune sera dirigée dès le premier janvier par Martin Blessing. En la matière, UBS reste numéro un mondial et la croissance future proviendra essentiellement des pays émergents, selon le président du conseil d'administration. «En Chine, notre présence va quasiment doubler au cours des cinq prochaines années», conclut-il. (ats/nxp)

Créé: 17.12.2017, 11h13

Articles en relation

Des employés en partie payés en bitcoin

Japon Une entreprise japonaise a annoncé qu'elle allait proposer à ses salariés d'être partiellement rémunérés en bitcoin. Plus...

«Bitcoin», élu terme financier suisse 2017

Monnaie Un jury d'experts a choisi la monnaie virtuelle controversée comme terme financier de l'année. Plus...

Le bitcoin fait des débuts en fanfare à la Bourse

Devises La monnaie virtuelle a fait son baptême du feu sur une bourse mondiale dimanche, dépassant les 18'000 dollars l'unité. Plus...

Le bitcoin s'envole au-delà des 15'000 dollars

Crypto-monnaie La monnaie virtuelle a enregistré un bond de plus de 50% en une semaine. Le risque de bulle menace. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.