UBS clôt enfin la faillite d'Enron après 17 ans

Etats-UnisDes anciens actionnaires et employés d'Enron accusaient la banque suisse de les avoir induits en erreur avec sa recommandation d'achat. Ils ont été déboutés une dernière fois.

La faillite d'Enron au début du millénaire avait été une des plus retentissante aux Etats-Unis.

La faillite d'Enron au début du millénaire avait été une des plus retentissante aux Etats-Unis. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La grande banque UBS s'est enfin dépêtrée d'un litige causé par la faillite retentissante du géant américain Enron remontant à 17 ans. Dans un décision datée du 24 mai, Un tribunal texan a rejeté une nouvelle fois une plainte collective d'actionnaires. L'instance judiciaire a confirmé les décisions rendues par voie arbitrale antérieurement.

Les juges ont conclu que UBS ne pouvait être tenu pour responsable de la chute du cours d'Enron à la Bourse. Des anciens actionnaires et employés d'Enron avaient déposé cette plainte collective en août 2002, accusant la banque de les avoir induits en erreur.

Quatre jours avant la faillite du groupe texan de courtage en énergie, UBS recommandait fermement le titre Enron à l'achat, avec une note «strong buy». Le géant américain a succombé en 2001 suite à des manipulations de bilan. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2019, 10h48

Articles en relation

L'ex-PDG d'Enron trouve un accord pour réduire sa peine de prison

Etats-Unis L'ex-PDG d'Enron Jeffrey Skilling a trouvé un accord avec les autorités américaines pour réduire sa peine de prison. C'est la fin d'années de rebondissements judiciaires sur cet énorme scandale financier qui avait marqué le début des années 2000. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.