UBS confirme un risque accru de bulle immobilière

IndiceLa dynamique du marché immobilier ne se dément pas aux yeux d'UBS et d'autres régions rejoignent désormais la listes des zones critiques. La situation pourrait toutefois changer vers le milieu de l'année.

L'arc lémanique affiche toujours un fort risque de bulle immobilière selon UBS.

L'arc lémanique affiche toujours un fort risque de bulle immobilière selon UBS. Image: UBS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La BNS et son vice-président Jean-Pierre Danthine ne cessent de le répéter: la dynamique du marché immobilier reste trop forte et n’est pas soutenable. UBS en remet une couche avec son indice suisse de bulle immobilière.

Le danger a encore légèrement augmenté en Suisse à la fin de l'année écoulée, UBS Swiss Real Estate Bubble Index croissant de 0,03 point lors des trois mois de 2013 pour s'établir à 1,23 point. Depuis 2011, date de lancement de l'indice qui s'était établi à 0,34, ce dernier a ainsi presque triplé.

Le Valais sous surveillance

La région de Martigny (VS) a retenu l'attention des analystes d'UBS qui l'incluent désormais dans les zones à risque «en raison de l'accélération de la croissance des prix ces trois dernières années». Quant aux autres régions à proximité de l'Arc lémanique, comme le Chablais et le Pays d'En-Haut, ils sont signalés comme des marchés en hausse.

Le potentiel d'une correction a donc à nouveau progressé, a indiqué mercredi UBS qui souligne que la dynamique d'endettement des ménages reste à un niveau élevé, tout comme le nombre de demandes de crédit pour des biens immobiliers. La hausse de l'indice résulte surtout de la croissance des prix du logement de 3,6% (corrigée de l'inflation) comparé à la même période un an plus tôt.

UBS avertit également que si les prix réels de l'immobilier continuent d'augmenter, ils devraient atteindre les sommets de la dernière bulle immobilière à la fin de l'année 2014.

Gare au volet anticyclique

Un apaisement graduel du marché semble toutefois se concrétiser, selon les analystes du numéro un bancaire helvétique. La stagnation des prix, voire le léger tassement, dans les zones les plus prisées que sont l'Arc lémanique et le Lac de Zurich ont eu pour effet de ralentir la croissance des prix au niveau national. L'exode vers les zones périphériques moins chères a donc quelque peu calmé le marché sur les sites convoités.

Comme le précise la banque, une baisse de 5% des prix suffirait à faire passer l'indice sous le seuil de risque. Celle-ci prévient par ailleurs que l'activation du volant anticyclique entraînant un resserrement du crédit pourrait déclencher des chutes de prix excessives dans un marché déjà en correction.

Le Conseil fédéral a demandé aux banques de doubler dès le 30 juin leurs fonds propres dans les crédits hypothécaires, et ce afin de lutter contre la surchauffe immobilière à la demande de la Banque nationale suisse (BNS). Les établissements seront tenus de faire passer de 1% à 2% la couverture en fonds propres de leurs créances hypothécaires. (nxp)

Créé: 05.02.2014, 15h45

Articles en relation

Le marché de l'immobilier «se situe en zone dangereuse»

Logement Le vice-président de la BNS estime que le marché immobilier suisse est en «zone dangereuse» et que les menaces de sont pas écartées. Plus...

Le taux de change reste au cœur de la stratégie de la BNS

WEF 2014 Le maintien du taux plancher du franc face à l'euro reste le point fort de la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS), a plaidé son président Thomas Jordan dans un débat à Davos. Plus...

Berne agit de nouveau contre la surchauffe immobilière

Hypothèques Le Conseil fédéral a décidé de suivre une recommandation de la Banque nationale suisse (BNS). Dès le 30 juin, les banques devront encore augmenter leurs fonds propres dans le domaine des crédits hypothécaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...