Passer au contenu principal

UBS en procès à Paris, le choix du quitte ou double

Accusée d’avoir chassé illégalement le client en France, la banque a refusé de payer une amende. Lundi, elle affronte son juge.

À Paris, la banque a préféré le tribunal à la négociation. Quitte à encourir une amende théorique pouvant aller jusqu’à 5 milliards.
À Paris, la banque a préféré le tribunal à la négociation. Quitte à encourir une amende théorique pouvant aller jusqu’à 5 milliards.
Keystone

Lundi en début d’après-midi, un procès hors norme va s’ouvrir au Tribunal de grande instance de Paris, et plus précisément devant sa 32e Chambre correctionnelle – une Cour spéciale créée en 2012 pour traiter les délits financiers de grande ampleur. Or l’affaire UBS en est une, et même de très grande ampleur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.