Passer au contenu principal

UBS ne touchera pas les millions de Leipzig

La banque suisse et deux autres établissements ont été déboutés dans le cadre d'un litige avec le service des eaux de la ville allemande.

(Image d'illustration)
(Image d'illustration)
Keystone

La Cour d'appel de Londres a rejeté un recours d'UBS contre un jugement rendu dans une affaire opposant le numéro un bancaire helvétique au service des eaux de la ville allemande de Leipzig. L'établissement aux trois clefs et deux autres banques lui réclamaient près de 400 millions de francs.

Les trois établissements avaient déjà vu leurs exigences envers la holding communale Kommunale Wasserwerke Leipzig (KWL) rejetées en première instance il y a trois ans. La Haute Cour de justice de Londres avait alors jugé nulles les transactions passées entre UBS, ainsi que les banques LBBW et Depfa, d'une part, et la KWL, d'autre part.

Opérations financières de plusieurs millions

L'affaire porte sur des opérations financières de plusieurs millions de dollars réalisées en 2006 et 2007 par le service communal des eaux de la ville allemande de Leipzig. A l'image de la première instance, la Court of Appeal in London a estimé que les risques découlant des opérations de titres adossés à des dettes collatérales (CDO) devaient être assumés par les banques.

Contactée par l'ats, UBS a fait part de sa déception au regard du verdict. Un porte-parole de l'établissement a précisé que le jugement n'avait pas été rendu à l'unanimité et que l'institut entendait interjeter recours contre la décision devant la Cour suprême. UBS, LBBW et Depfa exigeaient le versement par KWL de 350 millions d'euros (399 millions de francs au cours actuel), somme à laquelle s'ajoutaient des intérêts au titre d'assurance de risques de crédit, a indiqué lundi la ville de Leipzig. Celle-ci refusait de payer.

La cité du Land de Saxe motivait son refus par le fait que les opérations incriminées avaient été réalisées à l'insu de l'organe de surveillance par un ex-directeur de KWL. Ce dernier a, entre-temps, été condamné à plusieurs années de prison.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.