UBS veut retrouver les faveurs des PME

EconomieLe numéro un bancaire helvétique réagit. Suite à la crise, sa présence dans le segment des PME a fortement diminué. Cela doit changer.

«Actuellement, notre part de marché auprès des PME atteint environ 13% - un chiffre qui ne correspond pas à nos objectifs», a précisé jeudi M. Weber.

«Actuellement, notre part de marché auprès des PME atteint environ 13% - un chiffre qui ne correspond pas à nos objectifs», a précisé jeudi M. Weber. Image: Georgios Kefalas/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

UBS veut de nouveau s'attirer les faveurs des PME en tant que clientes. Depuis la crise financière, le numéro un bancaire helvétique a fortement réduit sa présence et son volume d'affaires dans ce segment, estime le président du conseil d'administration Axel Weber. Désormais, cela doit changer.

«Actuellement, notre part de marché auprès des PME atteint environ 13% - un chiffre qui ne correspond pas à nos objectifs», a précisé jeudi M. Weber dans le cadre d'un forum financier, le Swiss International Finance Forum (SIFF), à Zurich. La banque aux trois clefs entend renouer de manière ciblée avec cette clientèle.

Avant/après la crise

La crise financière a ébranlé les relations entre les grandes banques et les petites et moyennes entreprises (PME). «En 2008, les PME se posaient la question de savoir quelles banques allaient survivre», a pour sa part ajouté Thomas Knecht, président du conseil d'administration du voyagiste Knecht Holding.

Avec l'introduction des taux négatifs, les entreprises ont multiplié leurs relations bancaires, politique qui s'est soldée par une hausse des coûts pour tous les partenaires. «De manière involontaire naturellement, le secteur bancaire a quasiment lancé des programmes d'anti-fidélisation», a poursuivi M. Knecht. A long terme, cela n'a guère de sens et désormais les banques doivent à nouveau inciter leur clients à concentrer plus de fonds dans un seul établissement.

Pas de frein au crédit

En matière d'octroi de crédits aux PME, les deux interlocuteurs ont partagé l'avis que la «crise du crédit représente un mythe». «Les banques se montrent très généreuses dans les affaires immobilières - aussi pour l'immobilier commercial - ainsi que dans les biens d'investissements», a dit M. Knecht. Mais elles restent plus prudentes pour les nouveaux modèles d'affaires. «L'avenir dira si cela est justifié ou non».

Considérée dans son ensemble, la place financière «doit se montrer plus innovante», a répondu Axel Weber. Traditionnellement l'apport en capital-risque relève plus de sociétés spécialisées et de fonds que des banques. «Avec le développement d'un nouveau cadre réglementaire, l'octroi de nouveaux prêts est passé au second rang. Les nouvelles règles étant désormais en vigueur, »nous pouvons nous concentrer davantage sur l'innovation en matière d'octroi de crédit", a conclu M. Weber. (ats/nxp)

Créé: 25.10.2018, 15h59

Articles en relation

UBS dépasse les attentes au troisième trimestre

Banques La première banque de Suisse a dégagé un bénéfice net en hausse de 32% à 1,25 milliard de francs au troisième trimestre. Plus...

Le bénéfice de Deutsche Bank fond de 65%

Mauvais 3e trimestre pour la banque allemande Deutsche Bank qui enregistre une chute de ses recettes et de lourdes charges pour le départ de ses salariés licenciés. Plus...

Lombard Odier ne gérera plus de clients privés aux USA

Banques Le groupe bancaire genevois a cédé un portefeuille de clients de gestion de fortune domiciliés en Amérique à une filiale de la banque zurichoise Vontobel. Plus...

UBS content de pouvoir se défendre à Paris

France Passés les aspects procéduraux, le procès d'UBS peut enfin débuter. Poursuivi pour fraude, le géant de gestion de fortune se félicite désormais de pouvoir «se défendre». Plus...

Séisme: la Banque mondiale offre 1 milliard

Indonésie L'organisation bancaire a indiqué vouloir mettre à disposition jusqu'à 1 milliard de dollars pour aider à reconstruire le pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.