Deux centres commerciaux de Crissier pointés du doigt par Unia

HorairesLe syndicat considère que les extensions d'horaires d'ouverture n'ont pas été soumises correctement aux employés.

Unia a contacté le service de l'emploi et attend une réponse rapide. (Photo d'illustration)

Unia a contacté le service de l'emploi et attend une réponse rapide. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Unia pointe du doigt les méthodes de deux grands centres commerciaux à Crissier (VD) et d'autres succursales. Le syndicat leur reproche d'étendre les horaires d'ouverture sans avoir préalablement et correctement consulté les salariés.

A partir de lundi, le centre MMM de Crissier et celui du Léman Centre ouvriront leurs portes plus tard en soirée. A Migros, les horaires sont étendus jusqu'à 20h les lundi, mardi et mercredi et 21h jeudi et vendredi. Au Léman Centre de Coop, les clients pourront faire leurs emplettes jusqu'à 20h du lundi au jeudi et 21h00 le vendredi.

Des changements d'horaire qui ne sont pas sans conséquence pour les employés des grandes surfaces mais également pour les petits commerces de ces centres, regrette Unia. Pour le syndicat, les deux géants orange sont en infraction avec la loi sur le travail. «Ils n'ont pas respecté l'obligation légale qui leur est faite de consulter leur personnel au préalable», écrit-il jeudi.

Délais en été

Les délais fixés, en plein été, n'ont «laissé aucune possibilité de réaction aux vendeuses et vendeurs», poursuit Unia qui a lancé deux pétitions dans les plus grands centres commerciaux. En une semaine, celle concernant le MMM a récolté 619 signatures et celle du centre Coop 226.

Parmi les aspects problématiques de cette extension des horaires, le syndicat évoque les problèmes de garde d'enfants ou de transport. Unia a contacté le service de l'emploi et attend une réponse rapide.

La modification des horaires a été effectuée dans le cadre légal imposé, a indiqué Migros Vaud à l'ats. Le distributeur dit veiller à ce que ses collaborateurs ne travaillent pas davantage à cause des nouveaux horaires, avoir prévu de nouveaux engagements ainsi qu'une navette pour répondre au problème de transport. Egalement contacté, Coop n'a pour l'heure pas donné suite. (ats/nxp)

Créé: 24.08.2017, 16h42

Articles en relation

Unia veut de meilleures conditions d'apprentissage

Suisse Dans certains secteurs, les conditions d'apprentissage rebutent les jeunes alors que dans d'autres les places font défaut. Plus...

Les employés exigent un plan social clair

Charles Vögele Soutenus par Unia, des collaborateurs ont protesté mercredi contre leur employeur, dans le canton de Schwytz. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.