Unia veut réunir les patrons à la table des négociations

Franc fort Inquiets des effets du franc fort sur l'emploi, les délégués souhaitent que des solutions communes soit adoptées pour protéger la place économique suisse.

Les délégués n'ont pas ménagé leurs critiques envers les associations économiques.

Les délégués n'ont pas ménagé leurs critiques envers les associations économiques. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le syndicat Unia veut un «Pacte pour la place économique suisse». Avec le franc fort, les milieux patronaux doivent s'asseoir à la table des négociations, ont déclaré les délégués d'Unia lors de la conférence de branche de l'Industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM).

Dans cette situation difficile, il s'agit de trouver des solutions communes, écrit le syndicat vendredi 6 mars dans un communiqué. Les délégués se sont montrés préoccupés des effets du «choc du franc» sur leurs emplois.

Défense des employés

Les délégués n'ont pas ménagé leurs critiques envers les associations économiques. Ainsi, l'organisation faîtière de l'industrie des machines Swissmem est accusée de tenter de profiter de la suppression du taux plancher de l'euro pour remettre en cause le partenariat social. Pour Unia, payer des salaires en euros est inadéquat.

Au lieu de cela, la centaine de délégués exige de la Banque nationale, d'appliquer à nouveau un taux plancher «raisonnable». (ats/nxp)

Créé: 06.03.2015, 15h42

Articles en relation

Unia se mobilise pour défendre les salaires des frontaliers

Franc fort Face à la menace que le franc fort fait peser sur les salaires des frontaliers, Unia lance une campagne de mise en garde. Plus...

Unia exige la transparence bancaire pour les riches Grecs

Comptes en Suisse Le syndicat Unia a remis jeudi au Département fédéral des finances une lettre lui demandant d'informer de façon transparente sur les avoirs grecs déposés dans les banques en Suisse. Plus...

Des politiciens veulent museler la BNS

Crise du franc fort Les milieux politiques rivalisent d'idées après l'abolition du taux plancher. L'indépendance de la BNS se retrouve dans leur collimateur. Plus...

Le National débattra en urgence du franc fort

Parlement Le Bureau du Conseil national a accepté de déclarer urgentes sept interpellations relatives aux conséquences du franc fort sur l'économie suisse. Le débat aura lieu le 18 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.