Passer au contenu principal

TélécommunicationUPC Cablecom n'a pas violé la loi

Le câblo-opérateur a présenté ses tarifs correctement dans une publicité, estime la préfecture de Bülach qui avait été saisie d'une plainte de Sunrise.

UPC Cablecom est satisfait de l'issue de l'affaire.
UPC Cablecom est satisfait de l'issue de l'affaire.
Keystone

Le porte-parole de Cablecom Bernard Strapp a confirmé à l'ats une information du «SonntagBlick». Sunrise estimait qu'UPC Cablecom, dans la publication de ses prix, omettait de dire que la taxe de base de connexion au câble est payée par les locataires dans leurs charges.

Cette pratique ne contrevient pas à la loi, a estimé la préfecture de Bülach. L'instance s'est basée sur une décision antérieure du tribunal de commerce de Zurich, a affirmé M. Strapp. UPC Cablecom se félicite que la préfecture lui donne raison à son tour. Interrogé par l'ats dimanche, Sunrise n'a pas souhaité commenter la décision avant d'obtenir les considérants de la préfecture.

La plainte de Sunrise contre UPC Cablecom concernait une publicité à la télévision mettant en scène l'acteur Carlos Leal et l'ex-Miss Suisse Stéphanie Berger. L'opérateur estimait que son concurrent aurait dû parler de la taxe de base de 29,95 francs dans cette publicité sur ses tarifs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.