Passer au contenu principal

SalairesL'USS exige au moins 4000 fr dans le commerce de détail

L'Union syndicale suisse (USS) lance un nouvel appel pour des salaires «décents» dans le commerce de détail.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

A la veille du traitement de son initiative sur les salaires minimums par le Conseil national, l'Union syndicale suisse (USS) lance un nouvel appel pour des salaires «décents».

Pour étayer son affirmation, le syndicat a détaillé la situation dans le commerce de détail, où il exige des salaires d'au moins 4000 francs.

Dans cette branche, 47'000 personnes gagnent moins de 22 francs de l'heure, rappelle le syndicat. «Avoir un apprentissage n'est pas une protection contre des salaires aussi maigres», a souligné mardi l'économiste en chef de l'USS Daniel Lampart lors de la présentation d'une étude sur la branche à Berne.

En conséquence, l'USS appelle les détaillants à conclure des conventions collectives de travail (CCT) à l'échelle nationale. Pour le syndicat, la hausse de la productivité et le doublement des marges bénéficiaires des propriétaires permettent une adaptation à la hausse de ces «salaires de misère».

L'initiative sur les salaires minimums peut également être un remède à ce problème, souligne l'USS. «Elle apportera pour des dizaines de milliers de personnes des progrès déterminants dont les effets seront immédiats», a déclaré Paul Rechsteiner, le président du syndicat.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.