Passer au contenu principal

Vaduz accepte l'échange automatique d'informations

Le Liechtenstein se dit «prêt à conclure des accords sur l'échange automatique d'informations basé sur les futurs standards de l'OCDE» avec des pays qui ont mis en place les structures nécessaires.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

La principauté veut négocier en particulier avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie et l'Espagne, a indiqué jeudi le chef du gouvernement Adrian Hasler devant les médias à Vaduz.

Le Liechtenstein «est prêt à conclure des accords sur l'échange automatique d'informations basé sur les futurs standards de l'OCDE» avec des pays qui ont mis en place les structures nécessaires pour cette «approche transparente», selon la version écrite de la déclaration.

Le petit pays longtemps considéré comme un paradis fiscal relève que «l'échange automatique d'informations en matière fiscale sera la future règle internationale». Il se propose de «participer activement» avec l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) aux discussions à ce sujet.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.