Passer au contenu principal

Vent de panique sur le commerce de détail suisse

Des milliers d'emplois sont menacés à cause de la situation catastrophique de la branche. La question de libéralisation de l'ouverture des magasins refait surface.

«Et les ventes vont continuer à chuter encore cette année», analyse Philippe Gaydoul, patron de Navyboot et ancien propriétaire des Denner (vendu à Migros).
«Et les ventes vont continuer à chuter encore cette année», analyse Philippe Gaydoul, patron de Navyboot et ancien propriétaire des Denner (vendu à Migros).
E. Lafargue/Archives

«Un vent de panique souffle sur le commerce de détail suisse», analyse Philippe Gaydoul. Le creux de la vague n'est pas du tout atteint, «et les ventes vont continuer à chuter encore cette année».

Dans un portrait apocalyptique de la situation du commerce de détail suisse, le patron de Navyboot et ancien propriétaire des Denner (vendu à Migros) explique au quotidien Blickqu'«une chute des ventes de 1 milliard de francs coûte l'emploi à 2000 personnes» dans cette branche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.