Passer au contenu principal

Les ventes de Renault en hausse de 3,2% en 2014

Le groupe automobile Renault a annoncé avoir enregistré une hausse de ses ventes mondiales de 3,2% , grâce au dynamisme de sa marque Dacia.

Dacia a boosté les ventes de Renault l'an dernier.
Dacia a boosté les ventes de Renault l'an dernier.
Keystone

Renault a annoncé lundi avoir enregistré une hausse de ses ventes mondiales de 3,2% en 2014, tirées par le dynamisme de sa marque Dacia et la santé retrouvée du marché européen.

Le groupe automobile a écoulé 2,71 millions de véhicules particuliers et utilitaires l'année dernière, dont plus de la moitié (1,46 million) en Europe où ses ventes ont augmenté de 12,5%, tandis que dans le reste du monde, les volumes ont chuté de 5,9%, précise l'entreprise dans un communiqué.

Recul dans plusieurs régions

Le groupe au losange a en particulier subi le recul des marchés russe, turc et argentin. La Russie, où les ventes d'automobiles se sont effondrées de 11% en raison notamment des sanctions imposées dans la foulée de la crise ukrainienne, est le troisième marché de Renault. Le groupe français y a vu ses ventes reculer de 7,4% et fait donc valoir qu'il y a renforcé sa part de marché.

Même situation difficile en Amérique du Sud, touchée par des revers économiques, en particulier au Brésil et en Argentine. Au Brésil, deuxième débouché de Renault après la France, les ventes augmentent de 0,3% dans un contexte de recul du marché de 7%. En Argentine en revanche, Renault a choisi de réduire la voilure face à la crise, et perdu 39,8% dans ce marché qui a lui-même chuté de 28,4%.

Du coup, dans la région «Amériques», les ventes de Renault ont décroché de 10,7% à 417.000 unités. La Russie et la Turquie (-7,9% pour Renault dans un marché à -10%) ont quant à elles eu un effet négatif sur les résultats de la région Eurasie (390.000 véhicules, -5,4%). Recul également enregistré dans la région «Afrique, Moyen-Orient et Inde» avec 308.000 unités (-9,2%).

Croissance en Europe

Renault a vu ses ventes croître de 5,5% en France, tandis que dans la reste de l'Europe, celles-ci ont bondi de 17,6%, grâce en particulier au Royaume-Uni (+41,9%). Le rebond enregistré dans les pays durement touchés par la crise est aussi net, avec des ventes en hausse de 42,1% au Portugal, de 30,2% en Espagne et de 28,9% en Italie.

Au plan mondial, Renault doit la hausse de ses ventes avant tout à Dacia, marque qui propose des véhicules simples et bon marché. Il s'est vendu 19,1% de plus de Dacia en 2014 qu'en 2013, tandis que les voitures portant le badge Renault ont subi une légère érosion (-0,6%).

Succès de Dacia

Nouvel indice du succès de cette marque relancée il y a dix ans: il s'est écoulé 511.000 Dacia l'année dernière et 2,11 millions de Renault, soit une Dacia pour quatre Renault. Le solde vient de la filiale coréenne «Renault Samsung Motors» (82.000 véhicules).

Le véhicule du groupe le plus vendu en 2014 a été le petit 4x4 Duster, vendu sous les marques Renault et Dacia: 395.000 de ces voitures ont trouvé preneur. Suit la Renault Clio (379.000 unités) et la Logan, également vendue sous les deux badges (235.000).

Sur les 2,71 millions de véhicules vendus en 2014 par Renault, 2,37 millions étaient des voitures particulières et 334.000 des utilitaires.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.