Les ventes de Syngenta en baisse de 11% sur neuf mois

AgrochimieRien que pour le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 12% à 2,61 milliards de dollars. Pour l'année, le groupe anticipe un chiffre d'affaires stable.

Le groupe spécialisé dans les produits phytosanitaires a souffert d'un environnement difficile en Amérique latine.

Le groupe spécialisé dans les produits phytosanitaires a souffert d'un environnement difficile en Amérique latine. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta a vu son chiffre d'affaires reculer de 11% après neuf mois, à 10,25 milliards de dollars (9,68 milliards de francs), notamment en raison d'effets monétaires. A taux de change constants, les ventes affichent en revanche une croissance de 2%.

Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 12% à 2,61 milliards de dollars. Il est toutefois resté inchangé à taux de change constants, indique jeudi l'entreprise bâloise dans un communiqué.

La performance au troisième trimestre s'avère inférieure aux projections moyennes des analystes consultés par l'agence awp, qui articulaient un chiffre d'affaires de 2,70 milliards de dollars. Hors effets de change, la plupart des observateurs anticipaient une modeste progression.

La firme souligne les effets de la dépréciation de la plupart des monnaies face au dollar. Un environnement difficile en Amérique latine a également pesé au troisième trimestre, avec des ventes en repli de 3% ( 13% à taux de change constants), à 1,23 milliard de dollars.

Impact du Réal brésilien

Au Brésil, l'impact sur le marché des matières premières à bas prix a été exacerbé par la forte dépréciation du Réal sur le trimestre et par les restrictions de liquidités. En Argentine, les conditions de crédit se sont également durcies et les producteurs continuent à subir les contrecoups des taxes à l'exportation de soja.

La croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants en Amérique latine résulte, par conséquent, d'une modification des conditions de vente au Brésil, qui s'est traduite par une augmentation de la part des ventes du segment Protection des cultures au troisième trimestre plutôt qu'au quatrième. Ces effets positifs ont été partiellement annulés par une réduction volontaire des ventes de glyphosate, précise Syngenta.

Effets de la sécheresse

En Asie/Pacifique, les ventes ont fléchi de 17% (-9% à taux de change constants) à 349 millions de dollars, en raison de la persistance de la sécheresse dans les pays de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et d'une faible mousson en Inde. Bien que ces facteurs saisonniers aient tiré à la baisse les volumes, les hausses de prix ont persisté.

Dans la région Europe, Afrique et Moyen-Orient (EAME), les ventes se sont dégradées de 19% (-1% à taux de change constants) à 509 millions de dollars. Malgré cela, Syngenta souligne être parvenue, hors effets de change, à maintenir une croissance à deux chiffres sur les neuf premiers mois de l'année.

En Amérique du Nord, le chiffre d'affaires a chuté de 23% (-22% à taux de change constants) à 390 millions de dollars. Les ventes du segment Protection des cultures se sont affaiblies, en raison de la réduction volontaire du glyphosate et d'un décalage de ventes d'herbicides sélectifs.

Sur neuf mois, l'Amérique latine a généré un chiffre d'affaires de 2,4 milliards de dollars (-5%), la région EAME de 3,39 milliards (-14%), l'Amérique du Nord de 2,62 milliards (-11%) et l'Asie/Pacifique de 1,37 milliard (-9%).

Toutes les divisions en recul

La division Protection des cultures (produits phytosanitaires) a vu son chiffre d'affaires reculer de 9% ( 3% à taux de change constants) au troisième trimestre, à 2,17 milliards de dollars. Sur neuf mois, celui-ci s'est replié de 9% ( 4%) à 7,85 milliards.

Les ventes du segment Semences ont chuté de 31% au troisième trimestre (-15% à taux de change constants), à 329 millions. Sur neuf mois, elles ont perdu 19% (-2%) à 1,98 milliard.

Quant à la petite division Lawn and Garden (produits de jardinage), elle a baissé de 7% ( 4% à taux de change constants), à 135 millions de dollars. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires a reculé de 10% ( 1%) à 460 millions. En août dernier, Syngenta avait annoncé vouloir céder l'activité premium Flowers seeds de cette unité.

Pour l'ensemble de l'année, et à taux de change constants, Syngenta table sur des ventes s'établissant à des niveaux comparables par rapport à l'année précédente et sur une croissance à deux chiffres du résultat brut d'exploitation (EBITDA) ajusté. Le résultat EBITDA publié devrait toutefois enregistrer une baisse avoisinant les 5%. (ats/nxp)

Créé: 15.10.2015, 07h37

Articles en relation

Un fongicide de Syngenta homologué aux Etats-Unis

Agrochimie Les premières ventes devraient démarrer à la saison 2016. Le groupe bâlois estime son potentiel de ventes à 145 millions de francs par an. Plus...

Syngenta veut céder son activité de semences potagères

Agrochimie Le groupe agrochimique bâlois entend augmenter sa valeur en vendant une partie de ses activités. Plus...

Monsanto renonce à son offre de rachat de Syngenta

Chimie La firme bâloise ne sera finalement pas rachetée par Mosanto. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.