Passer au contenu principal

La vie des start-up se complique à Londres

A cause du Brexit, XRapid quitte l’Angleterre pour Marseille. Le début d’un mouvement?

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
AFP

Tout est allé très vite pour XRapid. Après être née et avoir grandi entre Londres et Jakarta, cette start-­up dans les nouvelles technologies du secteur médical avait prévu de rassembler l’ensemble de ses employés dans la capitale anglaise.

«Notre équipe commerciale est basée ici depuis ses débuts, il y a deux ans, mais nous possédons également deux bureaux, un à San Francisco et l’autre à Jakarta, où réside actuellement l’ingénieur David Mendels, à l’origine de l’entreprise, explique le Belge Charles Van Overmeire, responsable des ventes et du marketing. Il était donc logique de tout concentrer ici, en raison de cet historique mais aussi de l’environnement très propice aux start­-up et à notre secteur d’activité. Mais voilà: le Brexit a tout bouleversé.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.