Passer au contenu principal

VW paie 200 millions pour compenser des émissions

La firme automobile allemande va verser cette somme supplémentaire aux Etats-Unis.

Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)
Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)
AFP
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)
Keystone
Le PDG de Volkswagen America, Michael Horn, ne s'est pas embarrassé de périphrases en s'excusant pour le scandale des contrôles antipollution falsifiés. Il a admis que le géant allemand de l'automobile avait «complètement merdé» (mardi 22 septembre 2015).
Le PDG de Volkswagen America, Michael Horn, ne s'est pas embarrassé de périphrases en s'excusant pour le scandale des contrôles antipollution falsifiés. Il a admis que le géant allemand de l'automobile avait «complètement merdé» (mardi 22 septembre 2015).
Reuters
1 / 150

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a accepté de verser un peu plus de 200 millions de dollars (205 millions de francs) pour compenser les dépassements des seuils autorisés d'émissions polluantes de 80'000 véhicules diesel 3 litres aux Etats-Unis.

L'accord s'ajoute à celui de 2,7 milliards de dollars passé en juin et concernant 475'000 véhicules diesel 2 litres, a indiqué vendredi une source au fait du dossier.

En novembre, le constructeur automobile allemand avait conclu un accord avec les autorités de régulation américaines concernant le rachat ou la réparation de 80'000 véhicules diesel Audi, Porsche et VW de 3 litres de cylindrée, équipés de logiciels permettant de truquer les tests de pollution.

L'accord prévoyait le rachat d'environ 20'000 SUV Audi et VW plus anciens et la réparation du logiciel de 60'000 berlines et SUV Porsche, Audi et VW plus récents. Une réparation plus complexe devait être proposée pour les véhicules plus anciens.

Volkswagen avait déjà accepté de verser 16,5 milliards de dollars (15,35 milliards d'euros) dans le cadre du scandale de manipulation des tests d'émissions polluantes de ses voitures diesel aux Etats-Unis.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.