«Yalty aidera les patrons à gérer leurs employés»

«Je crée mon entreprise» Nadine Cuany-Yersin et Yann Lugrin ont répondu à l’appel de Loyco, une société spécialisée dans les ressources humaines, et créé un tout nouveau logiciel de gestion du personnel.

Nadine Cuany-Yersin et Yann Lugrin s’entendent toujours après avoir vécu les hauts et les bas qui accompagnent très souvent la création d’une nouvelle entreprise.

Nadine Cuany-Yersin et Yann Lugrin s’entendent toujours après avoir vécu les hauts et les bas qui accompagnent très souvent la création d’une nouvelle entreprise. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Après un peu plus d’un an à travailler ensemble, nous nous entendons toujours», plaisantent ensemble Nadine Cuany-Yersin et Yann Lugrin, les deux cofondateurs de Yalty, une jeune pousse spécialisée dans les ressources humaines (RH). Cette bonne entente est aujourd’hui d’autant plus importante qu’elle n’allait pas de soi au départ.

Car contrairement à une start-up traditionnelle, qui réunit le plus souvent des connaissances autour d’un projet particulier, pour Yalty c’est l’inverse qui s’est produit. «Loyco, une société spécialisée dans les RH, cherchait une solution adaptée aux petites PME et des profils adéquats pour mener à bien ce projet. Ayant travaillé pour elle pendant trois ans, sa direction m’a contactée il y a un peu plus d’un an pour savoir si cela pourrait m’intéresser», raconte Nadine Cuany-Yersin.

Quant à Yann Lugrin, qui venait de tourner une page de douze années avec la fermeture de sa société informatique Liquid Concept, c’est l’autre principal actionnaire de Yalty (qui souhaite rester anonyme) qui propose sa candidature.

Mais avant de se rencontrer une première fois autour d’un café, les deux futurs cofondateurs de Yalty ne se connaissaient alors ni d’Eve ni d’Adam. «Après deux heures de discussion, on s’est rendu compte que nous pourrions bel et bien travailler ensemble», expliquent-ils en chœur. Au printemps 2015, leur start-up était créée! Nadine Cuany-Yersin en devenait la CEO et Yann Lugrin prenait la casquette de CTO (directeur technique).

Une démarche itérative

A partir d’une feuille totalement blanche, les deux entrepreneurs démarrent donc la mise au point d’un tout nouveau logiciel RH, conçu essentiellement pour répondre aux attentes de patrons de petites sociétés ne jouissant pas des connaissances suffisantes dans le domaine. «Notre objectif est de leur proposer une solution les aiguillant dans les démarches à suivre lorsqu’il s’agit de gérer son personnel et d’automatiser certains processus administratifs contraignants (enregistrement du temps de travail, maladies, départs, vacances, etc.)», résume la jeune directrice.

Afin de comprendre quelles sont les attentes en vigueur, les deux fondateurs optent pour une démarche itérative pour développer leur logiciel. «Dès le départ, nous sommes allés rendre visite à de nombreuses entreprises pour connaître leurs besoins et envies afin d’éviter certaines erreurs et être sûrs de répondre à leurs attentes», explique Yann Lugrin. Du coup, les fonctionnalités proposées par le système évoluent constamment en fonction des remarques des PME romandes, dont quelque 200 sont déjà enregistrées sur Yalty.

Business model freemium

A l’instar de LinkedIn, le système s’inspire d’un modèle freemium, soit une base gratuite avec des options supplémentaires, payantes cette fois. «Pour rentabiliser notre solution, en standardisant les modèles de gestion des RH, nous espérons aussi parvenir à vendre nos services aux parties prenantes qui contribuent à aider les PME à gérer leurs ressources humaines à l’exemple des assureurs ou des fiduciaires», explique encore la CEO. Grâce à Loyco et un autre gros actionnaire, qui ont investi dès le départ 800 000 francs, la start-up a bénéficié de réserves suffisantes pour tourner financièrement et renforcer ses équipes. A l’étranger toutefois, puisque sa douzaine d’informaticiens est basée en Autriche et en Pologne. A noter que le bouclement d’une nouvelle levée de fonds de 1,5 million devrait survenir prochainement.

Depuis quelques semaines, les deux entrepreneurs sont installés dans le vaste espace de coworking mis à disposition par Mass Challenge, cet important accélérateur américain pour start-up qui vient de lancer son volet européen depuis la Suisse. Ils y bénéficient du soutien de cet organisme, dont le «précieux coaching par des mentors».

Créé: 19.08.2016, 07h51

Articles en relation

Les apprentis sorciers du petit-déjeuner

«Je crée mon entreprise» Les frères Läser se sont lancés dans la production de céréales soufflées dans leur domaine familial de Presinge (GE). Ils proposent du blé croquant «100% genevois». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.