Yves Bouvier espère bien être sauvé par un iPhone

Marché de l'artLa justice monégasque autorise l'utilisation d'une pièce clef du dossier. Le magnat russe accusant le marchand d’art ira à la Cour européenne pour mettre la main sur ce maudit portable.

Le marchand d’art genevois Yves Bouvier.

Le marchand d’art genevois Yves Bouvier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Au regard de ce que disent ces pièces accablantes, il n’est plus envisageable de poursuivre Yves Bouvier à Monaco comme à Genève», exulte David Bitton, principal avocat du marchand d’art genevois accusé par un magnat russe d’une escroquerie tentaculaire sur des dizaines de toiles de maîtres.

À gauche, Tetiana Bersheda, l'avocate principale du magnat russe Dmitri Rybolovlev (à droite).

Derrière cet espoir que le scandale fasse pschitt, un simple iPhone. Son contenu pourra bien être utilisé dans une enquête parallèle à cette supposée arnaque, a confirmé mardi la Cour de révision de Monaco, épicentre de toute l’affaire.

Revers pour l’ex-oligarque

Cette seconde enquête vise à faire la lumière sur les soupçons de trafic d’influence et de corruption auxquels font face depuis plus d’un an, sur le Rocher, Dmitri Rybolovlev, le propriétaire de l’AS Monaco, et sa conseillère. Dans cette procédure, les milliers de SMS échangés il y a quatre ans par l’avocate du magnat – notamment avec le ministre de la Justice d’alors – pourraient jouer un rôle clef. Surtout depuis que les tribunaux viennent de balayer la requête déposée par l’ex-oligarque et son avocate afin de faire reconnaître l’illégalité de l’exploitation de ce téléphone.

La décision de mardi «laisse intactes les preuves du comportement singulier d’un oligarque russe qui se prétendait victime», se réjouit l’avocat genevois d’Yves Bouvier. Au départ pourtant, ce portable était censé représenter une carte maîtresse du Russe face à Yves Bouvier.

Retour en avril 2015, au début de l’affaire. Tetiana Bersheda, l’avocate du magnat, remet à la justice l’enregistrement – réalisé avec cet iPhone – d’une associée du marchand d’art, Tania Rappo. La conversation de dix minutes vise à prouver la malhonnêteté des deux comparses. Après un long silence, les autorités monégasques exigeront de nouveau ce portable, début 2017. Dans un autre but. Quelques mois plus tard, la fuite des SMS qu’il contient fera scandale.

«Violation des droits»

Dans l’entourage du milliardaire, on regrette que le fond de l’affaire ne soit pas traité – une escroquerie à hauteur de près d’un milliard de francs. «Des données ont été extraites du portable d’Yves Bouvier et Tania Rappo en 2015 mais les autorités en charge de l’instruction refusent que nous y ayons accès, pourquoi?», s’interroge Dmitry Chechkin, porte-parole de Dmitri Rybolovlev.

Les défenseurs de l’ex oligarque assurent qu’ils iront devant la Cour européenne des droits de l’homme pour faire constater «la violation des droits fondamentaux des justiciables» dans ce volet de l’affaire. Et afin de faire oublier cet iPhone maudit, qui pourrait bien valoir un milliard.

Créé: 10.01.2019, 20h48

Articles en relation

Le magnat Rybolovlev inculpé à Monaco

Guerre des tableaux Le milliardaire ressort libre d'une garde à vue liée à des soupçons de corruption. Ce rebondissement du conflit avec le marchand d'art genevois Bouvier fait écho à une enquête pour corruption, classée à Genève. Plus...

Rybolovlev a bien envisagé de corrompre des juges

Justice L’ordonnance de classement du Ministère public de Genève accrédite des faits dénoncés par le marchand d’art Yves Bouvier. Plus...

Dmitri Rybolovlev est blanchi à Genève

Tentative de corruption Yves Bouvier a accusé le propriétaire de l’AS Monaco à l’avoir poussé à corrompre des juges genevois dans l’affaire de son divorce à 4 milliards de francs. Le parquet genevois vient de classer l’affaire. Plus...

Sotheby’s fait tout pour échapper à l’affaire Bouvier

Enquête L’oligarque accuse la maison d’enchères de complicité avec le marchand d’art. Ce nouveau front dépend des tribunaux genevois. Plus...

Yves Bouvier est convoqué par la justice à Genève

Marché de l'art L'homme d'affaires genevois a été entendu au Ministère public en qualité de prévenu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.