Yves Bouvier réduit son implication à Luxembourg

Marché de l'artPoursuivi par un milliardaire russe pour escroquerie, l'homme d'affaire genevois avait inauguré ces entrepôts en septembre dernier. Il abandonne son implication active dans la gestion de cette institution.

L'entrepreneur genevois Yves Bouvier, symbolisant la réussite du système des Ports Francs, renonce à ses responsabilités à la tête de ceux de Luxembourg.

L'entrepreneur genevois Yves Bouvier, symbolisant la réussite du système des Ports Francs, renonce à ses responsabilités à la tête de ceux de Luxembourg. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un mois et demi après le début de la guerre judiciaire déclarée à son encontre par un milliardaire russe installé à Monaco, l'entrepreneur genevois symbolisant la réussite du système des Ports Francs renonce à ses responsabilités à la tête de ceux de Luxembourg. L'information est donnée par l'agence parisienne Art Media Agency (AMA) qui a pris connaissance d'un communiqué de Freeport Luxembourg en ce sens. Pour remplacer Yves Bouvier, plusieurs administrateurs s'apprêteraient à rejoindre la direction de l'institution.

L'actuel directeur général des Ports Francs luxembourgeois, David Arendt, refuse de confirmer cette information, indiquant vouloir «communiquer» sur le sujet «en fin de semaine». David Bitton, avocat d'Yves Bouvier à Genève, est plus clair. Compte tenu du temps qu'il doit consacrer à sa défense et à ses autres affaires, son client «n'a plus la possibilité matérielle d'assumer la gestion active des Ports Francs luxembourgeois». Il en reste cependant le principal actionnaire et l'un des administrateurs.

Destinés à accueillir objets précieux et œuvres d'art, ces entrepôts ultra-sécurisés de 22'000 m2 – ceux de Genève sont sept fois plus grands – ont été créés par Yves Bouvier et ouvert en septembre dernier. Principal utilisateur des Ports Francs de Genève – une institution étatique – depuis des années, l'homme d'affaires genevois voulait ainsi répliquer ce succès à l'intérieur de la zone euro, tout en ayant le contrôle de cette activité. La réalisation de l'infrastructure, financée en partie par emprunt, aurait coûté plus de 50 millions d'euros.

Ce renoncement d'Yves Bouvier à l'un de ses grands projets – il est également à l'origine des Ports Francs de Singapour – intervient en pleine guerre judiciaire menée à son encontre par l'entourage d'un milliardaire russe installé à Monaco. Ces derniers ont porté plainte pour escroquerie contre le notable genevois début janvier, dans la Principauté. Il accuse Yves Bouvier de lui avoir surfacturé la quarantaine d’œuvres d’art qu’il a acquises durant dix ans pour son compte – pour un total de 2 milliards de dollars – afin de permettre à cet ancien oligarque de constituer l’une des plus belles collections privées au monde. Selon les plaignants, le préjudice pourrait approcher les 500 millions de dollars. Yves Bouvier clame depuis le début de l'affaire qu'il n'a jamais été intermédiaire dans cette affaire et qu'il a toujours été le vendeur de ces tableaux au milliardaire «qui le savait très bien». Lui et ses conseillers parlent de plus-values parfaitement légales.

Créé: 14.04.2015, 18h06

Articles en relation

Les confessions de Tania Rappo

Affaire Bouvier Elle est la femme dans une histoire d’hommes. Tania Rappo a perçu des commissions sur les ventes litigieuses de tableaux à Dmitri Rybolovlev. L’accusée s’explique pour la première fois devant la presse Suisse. Plus...

Singapour assouplit le gel des actifs d’Yves Bouvier

Marché de l'art La mesure de séquestre a été demandée par le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev qui poursuit le Genevois pour «escroquerie» dans la vente de toiles de maîtres. Selon les proches de ce dernier, la plus grande partie du gel des actifs reste en vigueur. Plus...

Hong Kong ordonne le gel des avoirs du patron de Natural Le Coultre

Marché de l'art L'entourage du milliardaire russe qui accuse Yves Bouvier d'escroquerie dans la vente de toiles de maîtres multiplie les procédures civiles. Aux quatre coins de la planète. Plus...

Sophie Bouvier Ausländer invite dans son hôtel, passage entre les mondes

Beaux-arts Dans «Hotel Ausland» ouvert au Musée de Pully, la plasticienne lausannoise prend toutes les libertés avec les dimensions pour se raconter dans un voyage très intime entre les pôles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.