Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Jacques Nicolet et Cesla Amarelle croisent le fer

Cesla Amarelle, vous êtes la plus à gauche des parlementaires vaudois. Comment intégrerez-vous le gouvernement consensuel?

Jacques Nicolet, votre parti a durci son ton. Est-il prêt à quitter l’opposition et à nouer des compromis avec la gauche?

Dans un contexte de compromis, le Conseil d’Etat proposera une nouvelle mouture de la RIE III vaudoise, après l’échec de la réforme fédérale. Faudra-t-il conserver les prestations sociales, comme la hausse des allocations?

La loi sur l’enseignement obligatoire (LEO), élaborée par Anne-Catherine Lyon, doit déjà être réformée. Quelle est votre solution?

Que dites-vous aux parents concrètement?

Le renforcement de la voie professionnelle, c’est exactement ce que demande l’UDC.

Et sur la formation professionnelle?

Le PS a-t-il «sapé» la formation professionnelle et construit un gymnase «fourre-tout»?

Quelle est votre vision pour l’avenir de la culture, actuellement dirigée par Anne-Catherine Lyon?

Quel art vous touche-t-il personnellement?

Le Canton fait des bénéfices de plusieurs centaines de millions de francs depuis douze ans. N’est-il pas temps de songer à une baisse de l’imposition sur le revenu?