Passer au contenu principal

Fédérales 2015La Cinquième Suisse déçue par la décision sur l'e-voting

Seuls Genève, Lucerne, Bâle-Ville et Neuchâtel proposeront le vote électronique le 18 octobre pour les élections fédérales. Un «coup dur» pour les Suisses de l'étranger.

Les citoyens de Zurich, Glaris, Fribourg, Soleure, Schaffhouse, Saint-Gall, Grisons, Argovie et Thurgovie ne pourront pas voter par voie électronique.
Les citoyens de Zurich, Glaris, Fribourg, Soleure, Schaffhouse, Saint-Gall, Grisons, Argovie et Thurgovie ne pourront pas voter par voie électronique.
Keystone

C'est un «coup dur» pour les Suisses de l'étranger: seuls quatre cantons pourront utiliser le vote électronique pour l'élection du Conseil national.

L'organisation les représentant est consternée par la décision du Conseil fédéral. La pilule passe également mal pour les neuf cantons restés sur la touche.

Les Helvètes domiciliés à l'étranger sont les premiers bénéficiaires du vote par Internet, rappelle l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) dans un communiqué.Or, seuls Genève, Lucerne, Bâle-Ville et Neuchâtel seront en mesure de proposer l'e-voting le 18 octobre, regrette-t-elle.

Les citoyens de Zurich, Glaris, Fribourg, Soleure, Schaffhouse, Saint-Gall, Grisons, Argovie et Thurgovie ne pourront pas voter par voie électronique. Le gouvernement a repoussé par souci de sécurité la demande des cantons réunis en un consortium.

Trop tôt

Début juillet, le consortium a informé la Chancellerie fédérale des résultats d'un audit externe: son système présente une faille en matière de protection du secret du vote. Le problème pourrait techniquement être résolu, mais le temps manque pour le faire avant l'élection du Conseil national, estime le Conseil fédéral.

Les essais effectués durant les votations et élections se sont au contraire montrés «probants», ont rétorqué les neuf cantons restés sur la touche. Depuis six ans, le «Consortium Vote électronique» organise des scrutins concluants par voie électronique.

Lors de l'élection du National en 2011, les cantons d'Argovie, des Grisons et de St-Gall ont recouru au vote électronique «avec succès», assure-t-il. Le développement de ce système s'est fait de manière progressive et le consortium en a notamment amélioré la sécurité.

34'000 électeurs

Le Conseil fédéral est d'un autre avis. Il préfère continuer à instaurer par étapes le vote électronique en faisant primer la sécurité sur la vitesse. Résultat, ce ne sont que 34«000 de la Cinquième Suisse qui pourront avoir recours à ce canal de vote pour élire leurs représentants à la Chambre du peuple.

«Cette décision est clairement un coup dur pour les 142'000 Suisses de l«étranger inscrits sur un registre électoral», déplore l'OSE. Il était prévu que 70% d«entre eux puissent exercer leurs droits politiques par Internet lors des élections fédérales à venir.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.