La décision de Widmer-Schlumpf très attendue

Conseil fédéralEn attendant la décision de la conseillère fédérale de se représenter ou pas, la question occupe les esprits des partis.

Les partis sont suspendus à la décision de la Grisonne.

Les partis sont suspendus à la décision de la Grisonne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf va encore attendre avant de décider si elle se représente au gouvernement. Il est trop tôt pour qu'elle se prononce, a déclaré à l'ats le président du PBD Martin Landolt.

Le PBD a toujours dit qu'il avisera après les élections. C'est un choix qui doit être mûri, ce n'est pas une décision qu'on prend le même jour ou le lendemain. «Aujourd'hui, le corps électoral a choisi les membres du Parlement et non ceux du Conseil fédéral», a poursuivi le Glaronais. «On verra ce qui arrivera le 9 décembre».

Décision attendue par les partis

En attendant la décision d'Eveline Widmer-Schlumpf de se représenter ou pas au Conseil fédéral, la question occupe les esprits des autres partis. Le PDC, le PS et même son propre parti le PBD se montrent prudents sur la question. Seul le PLR estime que l'UDC doit «assumer ses responsabilités» et avoir deux sièges.

Les résultats provisoires sont une affirmation claire de soutien à la politique de l'UDC, la population suisse est inquiète, a affirmé d'emblée Toni Brunner, président de l'UDC, lors de la traditionnelle «ronde des éléphants», soit le débat des présidents de partis à la télévision publique.

L'UDC va dès lors «proposer» un candidat pour obtenir un deuxième siège au Conseil fédéral. Mais tout dépendra de l'attitude des autres partis le jour de l'élection, a-t-il soutenu.

Si Mme Widmer-Schlumpf ne se représente pas, M. Brunner a exclu d'élire un représentant du centre, par exemple un PDC. Cela signifierait que l'on ignore les résultats des élections. Se tournant vers les autres présidents de partis, Toni Brunner a lancé: ne pensez-vous pas que les trois partis les plus forts doivent avoir deux sièges?

Soutien mesuré du PLR

Il a trouvé un certain soutien du côté du PLR. Le président Philipp Müller a fait valoir qu'il ne serait «pas intelligent de ne pas intégrer au gouvernement le plus grand parti de Suisse, on ne peut pas ignorer la volonté populaire.» De plus, l'UDC doit pouvoir assumer ses responsabilités.

Mais M. Müller a aussi insisté sur le fait que le candidat UDC devrait défendre les bilatérales, la Convention européenne des droits de l'homme et le droit international impératif.

En attendant le 9 décembre

Pour Christophe Darbellay, président du PDC, et Christian Levrat, président du PS, il faut attendre le choix de Mme Widmer-Schlumpf de se représenter ou pas. Mais si elle se représente, «pourquoi ne pas la réélire? Elle est populaire», a lancé M. Levrat.

Élections fédérales: retrouvez ici notre couverture en direct (ats/nxp)

Créé: 18.10.2015, 21h05

Infobox

Galerie photo

Les élections fédérales en Suisse

Les élections fédérales en Suisse Les Suisses choisissent leur nouveau Parlement dimanche.

Articles en relation

Revivez la victoire de l'UDC au National

Elections fédérales La vague UDC, après un reflux en 2011, s'est étendue à 65 sièges, avec 11 députés de plus. Le PLR renforce la droite avec 3 sièges supplémentaires. Plus...

L'UDC triomphe au Conseil national

Fédérales 2015 Avec 65 sièges, l'UDC bat son record de 2007. La droite obtient la majorité absolue à la Chambre du peuple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.