Un peu déçu, Parmelin devra se coltiner l’armée

Conseil fédéralLe nouveau conseiller fédéral hérite du département poids plume. Ueli Maurer a revendiqué avec succès les Finances. Certains déplorent que l’asile reste en mains du PS.

Ueli Maurer (à g.) cède sa place à?Guy Parmelin: «Je laisse mon département en de bonnes mains, celles d’un ami!»

Ueli Maurer (à g.) cède sa place à?Guy Parmelin: «Je laisse mon département en de bonnes mains, celles d’un ami!» Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le petit nouveau, mais le plus grand en taille, m’a-t-on dit, prend ce qui reste. Mais cela se fait en très bonne intelligence.» Voilà comment le tout frais conseiller fédéral Guy Parmelin a commenté son arrivée au Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Cela ne respirait pas l’enthousiasme. Normal, car le DDPS est considéré depuis longtemps comme le département poids plume de la Confédération. Le Vaudois aurait nettement préféré prendre le Département de l’intérieur d’Alain Berset. Il a manifesté aussi son désir d’aller à l’Economie. Malheureusement pour lui, aucun des conseillers fédéraux en place n’a voulu changer d’air. Aucun, sauf un: Ueli Maurer. Et comme Parmelin avait aussi mis sur sa liste de vœux le Département de la défense, l’affaire a été rapidement entendue. La présidente Simonetta Sommaruga le confirme: «Tout s’est déroulé en bonne concorde et de façon collégiale. C’est un bon départ pour ce nouveau Conseil fédéral.»

Guy Parmelin fait contre mauvaise fortune bon cœur. «L’essentiel, pour moi, c’est que le contact au sein du collège était très bon.» Comme de nombreux conseillers fédéraux vaudois avant lui, tels Delamuraz ou Chevallaz, il commencera donc sa carrière gouvernementale à l’armée. «Cela leur a plutôt bien réussi», commente-t-il avec humour. Malgré son grade de caporal, il n’appréhende pas de diriger les galonnés bardés de nouilles. Parmelin veut «faire le tour du propriétaire» avant de prendre des décisions. «Mais vous serez rapidement fixés», lance-t-il.

Changement de ton avec Ueli Maurer, le nouveau ministre des Finances fédérales en remplacement d’Eveline Widmer-Schlumpf. Le conseiller fédéral apparaissait hier enthousiaste comme un enfant qui vient de déballer son cadeau de Noël. «J’ai vraiment envie de reprendre les Finances. Je suis un homme de chiffres. J’ai toujours siégé dans la Commission des finances lorsque j’étais dans les Législatifs. Nous allons au-devant de temps très difficiles au niveau budgétaire. C’est un défi, et les défis me motivent.»

C’est la première fois dans l’histoire qu’un UDC occupe le poste des Finances. Et Maurer, après sept ans à la Défense, annonce qu’il y siégera «au minimum quatre ans». Il ne sait pas qui de son staff actuel il prendra dans ses bagages mais il se dit déjà rassuré par une chose. «Je laisse mon département en de bonnes mains, celles d’un ami!» Est-ce que son parti, l’UDC, a fait pression pour qu’il reprenne les Finances afin qu’elles ne tombent pas en mains socialistes? «Il y a eu des discussions. Mais, vous savez, je suis trop vieux pour me coltiner un département dont je n’aurais pas envie.»

Cette nouvelle répartition des départements irrite certains partis. «L’UDC n’a pas eu le courage d’assumer le Département de justice et police. Lamentable!» s’exclame Isabelle Chevalley (Vert’lib.). Une indignation partagée par le président du PDC, Christophe Darbellay. Il y voit le signe que «l’UDC préfère exploiter les problèmes (de migration) plutôt que de les résoudre». Le président de l’UDC, Toni Brunner, a répondu que son parti aurait bien repris le département de Sommaruga, si celle-ci avait bien voulu le lâcher.

La présidente de la Confédération a en effet confirmé hier qu’elle ne souhaitait pas changer de crémerie. Elle se dit «fière» de gérer un département avec des thèmes aussi importants que la migration, les droits de l’homme, les questions sociétales ou européennes. «Ce département a eu de nombreux chefs. Il a besoin de continuité.» Elle a loué encore toute son équipe directoriale, avec mention spéciale au Secrétariat d’Etat aux migrations. «C’était le souffre-douleur de la nation quand je l’ai repris. Aujourd’hui, c’est un Secrétariat respecté.»

Reste un petit goût amer pour la région lémanique. Guy Parmelin, qui a été propulsé par la conseillère nationale Céline Amaudruz (GE/UDC) comme le héraut de Genève et Vaud, hérite de l’armée et non du Département stratégique des finances. En tant que nouveau venu, ce n’est certes pas une humiliation. Mais il n’y a pas à se réjouir que la grande rivale Zurich tienne désormais les cordons de la bourse fédérale. (24 heures)

Créé: 11.12.2015, 21h11

Articles en relation

Ueli Maurer veut rester au moins 4 ans aux Finances

Répartition des départements Le nouvel argentier de la Confédération a expliqué son choix de quitter la Défense. Quant à Guy Parmelin, il a indiqué que comme nouveau venu, il avait pris ce qu'il restait. Plus...

Guy Parmelin a déjà entamé sa nouvelle vie de conseiller fédéral

Élections fédérales Le Vaudois a vu son agenda changer du tout au tout, afin d'être prêt à entrer en fonction le 1er janvier. Plus...

Les réseaux de Guy Parmelin

Conseil fédéral Le nouveau conseiller fédéral connaîtra sans doute son nouveau département ce vendredi. L’UDC vaudois part avec plusieurs cordes à son arc, certaines plus méconnues que d’autres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...