Passer au contenu principal

Un peu déçu, Parmelin devra se coltiner l’armée

Le nouveau conseiller fédéral hérite du département poids plume. Ueli Maurer a revendiqué avec succès les Finances. Certains déplorent que l’asile reste en mains du PS.

Ueli Maurer (à g.) cède sa place à?Guy Parmelin: «Je laisse mon département en de bonnes mains, celles d’un ami!»
Ueli Maurer (à g.) cède sa place à?Guy Parmelin: «Je laisse mon département en de bonnes mains, celles d’un ami!»
Reuters

«Le petit nouveau, mais le plus grand en taille, m’a-t-on dit, prend ce qui reste. Mais cela se fait en très bonne intelligence.» Voilà comment le tout frais conseiller fédéral Guy Parmelin a commenté son arrivée au Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Cela ne respirait pas l’enthousiasme. Normal, car le DDPS est considéré depuis longtemps comme le département poids plume de la Confédération. Le Vaudois aurait nettement préféré prendre le Département de l’intérieur d’Alain Berset. Il a manifesté aussi son désir d’aller à l’Economie. Malheureusement pour lui, aucun des conseillers fédéraux en place n’a voulu changer d’air. Aucun, sauf un: Ueli Maurer. Et comme Parmelin avait aussi mis sur sa liste de vœux le Département de la défense, l’affaire a été rapidement entendue. La présidente Simonetta Sommaruga le confirme: «Tout s’est déroulé en bonne concorde et de façon collégiale. C’est un bon départ pour ce nouveau Conseil fédéral.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.